J.C

29 > 31.01.2021

dans le cadre du festival Les Singulier.es

J. C. rêve de sauver le monde et de devenir une star de cinéma. Il entreprend un voyage dans l’inconscient collectif pour sonder les origines de notre rapport à l’argent, cause de tous nos maux. Dans ce premier volet d’une trilogie, Juliette Navis s’inspire de la figure de Jean-Claude Van Damme pour décortiquer les rouages du système monétaire qui régit nos existences.

Tarifs

  • plein tarif 15 €
  • tarif réduit 12 €
  • tarif abonné 10 €
  • tarif adhérent 10 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • ven. 29 janv. 21h
  • sam. 30 janv. 18h
  • dim. 31 janv. 18h
en voir plus

Infos pratiques

abonnement : spectacle de la liste
→ "je suis curieux"

durée indicative : 1h05

en voir plus

Abonnez-vous

  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert
  • invitations...
je m'abonne
Dans la presse

J.C. c’est une belle surprise à découvrir ! Inspiré du personnage que représente à lui-même Jean-Claude Van Damme, grande star-bodybuildée de la Belgique, J.C. s’affiche comme un seul en scène subtile et d’une grande envergure.

Jean Hostache, un fauteuil pour l’orchestre

À propos

Il fallait bien un pro des arts-martiaux qui n’a pas peur de laisser sa pensée en roue libre pour prendre à bras le corps la « situation multi-problématique » de nos sociétés contemporaines. Dans ce seul en scène, J. C., interprété par Douglas Grauwels et inspiré par la figure de Jean-Claude Van Damme, rêve de sauver le monde et de devenir une star de cinéma. Tiraillé par des questions aussi candides que vertigineuses, le héros entreprend un voyage cosmique dans l’inconscient collectif pour découvrir la véritable nature de l’argent, cause première de tous les maux. Entre deux séances de muscu et le tournage d’une course-poursuite avec Jésus, il se glisse dans la peau de Carl Gustav Jung. Avec ce premier volet d’une trilogie qui explore la manière dont on habite le monde, Juliette Navis déroule une « approche bouffonne d’un sujet complexe », guidée par l’économiste Bernard Lietaer, qui décèle dans notre système monétaire les ficelles du patriarcat.

Distribution

mise en scène : Juliette Navis
interprète : Douglas Grauwels
dramaturgie : Nils Haarmann
chorégraphie sportive : Elik Niv
lumière et scénographie : Arnaud Troalic

écriture plateau : Juliette Navis et Douglas Grauwels
librement inspiré d'Au cœur de la Monnaie de Bernard Lietaer

Artistes

Actrice, réalisatrice et metteuse en scène, Juliette Navis se forme au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris où elle rencontre le metteur en scène Arpad Schilling avec qui elle collabore pendant six ans et développe une écriture de plateau. Après avoir travaillé au sein du collectif La Vie brève, elle fonde en 2016 sa propre compagnie, Regen Mensen, du nom de la pièce qu’elle présente avec Douglas Grauwels. Parallèlement à son projet de film tiré de sa pièce La Timidité des Arbres (2016), elle se lance dans la mise en scène d’une trilogie qui interroge le rapport conquéran...

À découvrir également
Production, soutiens

Production : REGEN MENSEN
Coproduction franco-belge : Le Petit Bureau, Théâtre de Vanves – scène conventionnée, ooowrd ASBL, Théâtre de Lorient – centre dramatique national
Soutiens : La Commission Communautaire Française, Le CENTQUATRE-PARIS, Compagnie Akté, Le Carreau du Temple – Paris, Théâtre Paris-Villette, J.T.N., Le Théâtre de Liège