• #exposition
  • #photographie
  • #arts visuels

TOUT DOIT DISPARAÎTRE

Regard sur la société de consommation

Création 2021

À propos

Un poste de télévision dans un salon suranné n’a en soi rien de très signifiant, mais mis en relation avec plus de 1000 autres photographies anonymes, diapositives et cartes postales, il devient représentatif de l’avènement du capitalisme mondialisé, de la consommation de masse et de la société du spectacle.
 
À partir de la collection d’images vernaculaires de l’artiste et éditeur Jean-Marie Donat qui court de 1880 à 1990, TOUT DOIT DISPARAÎTRE synthétise et questionne obsessions et mécanismes de la classe moyenne occidentale. Et ce, selon les piliers de la société moderne que sont l’argent, la télévision, Noël, la voiture…
 
Par la sélection et l’accumulation de ces images et leur mise en espace interactive, la commissaire Audrey Hoareau et le collectionneur Jean-Marie Donat mettent en lumière, dans ce projet ambitieux, les dérives d’un mode de vie en passe de s’effondrer.
 

L'exposition en tournée se compose d'une séléction de photos originales et de reproductions. 

 


 

Collection : Jean-Marie Donat
Commissariat  : Audrey Hoareau
Production  :  le CENQUATRE-PARIS
Soutien 
: CRP / Centre régional de la photographie Hauts-de-France ; Innocences

Dans la presse

Au sein de la multitude d’images vernaculaires – véritables capsules temporelles, aussi touchantes qu’absurdes – les obsessions des années passées défilent, et interrogent. Que sont devenues ces lubies ? Avons-nous évolué au cours des dernières décennies ? Et quel rôle joue le médium photographique dans la cristallisation de ces désirs ?

Lou Tsatas, Fisheye Magazine

Médias
  • Tdd Eccehomo 454
  • Tdd Superdiscount 276
  • Tdd Perversnoel 5
  • Tdd Lamidelafamille 139
  • Tdd Pourunepoigneededollars 670b
  • Tdd Perversnoel 1
  • Tdd Unreveamericain 182