• #exposition
  • #photographie

Collection Jean-Marie Donat

Commissariat : Audrey Hoareau

11.12.2021 > 09.01.2022

Fermer un chapitre pour en ouvrir un autre : l’exposition Tout doit disparaître brosse le portrait d’une société qui s’est forgée dans le "miracle" de la consommation, à travers une collection exceptionnelle, fruit d’un méticuleux travail de recherches de plus de trois décennies. Ou comment voir dans ces représentations idéalisées du XXe siècle les germes de sa ruine. 

Tarifs

  • tarif plein 6 €
  • tarif réduit 4 €
  • abonné, adhérent 3 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • mercredi 14h - 19h
  • jeudi 14h - 19h
  • vendredi 14h - 19h
  • week-end 14h - 19h
en voir plus
en voir plus

Abonnez-vous

  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert
  • invitations...
je m'abonne
À propos

Un poste de télévision dans un salon suranné n’a en soi rien de très signifiant, mais mis en relation avec plus de 2000 autres photographies anonymes, diapositives et cartes postales, il devient représentatif de l’avènement du capitalisme mondialisé, de la consommation de masse et de la société du spectacle. À partir de la collection d’images vernaculaires de l’artiste et éditeur Jean-Marie Donat qui court de 1880 à 1990, Tout doit disparaître synthétise et questionne obsessions et mécanismes de la classe moyenne occidentale. Et ce, selon les piliers de la société moderne que sont l’argent, la télévision, Noël, la voiture… Par la sélection et l’accumulation de ces images et leur mise en espace interactive, la commissaire Audrey Hoareau et le collectionneur Jean-Marie Donat mettent en lumière, dans ce projet ambitieux, les dérives d’un mode de vie en passe de s’effondrer.


Production, soutiens

En partenariat avec le CRP/ Centre régional de la photographie Hauts-de-France