Les Femmes de Barbe Bleue

29.01 > 06.02.2021

dans le cadre du festival Les Singulier.es

spectacle lauréat du prix du jury et du prix des lycéens Impatience 2019

Barbe Bleue est le plus célèbre des bourreaux de femmes. Si Lisa Guez s’empare de cette figure pour se confronter aux féminicides, elle ne lui accorde qu’une place fantomatique. Car c’est une histoire de femmes qu’elle veut raconter. Une histoire où la frontière bourreau-victime est trouble, le désir empreint de violence, et l’émancipation passe par la sororité.

Tarifs

  • plein tarif 15 €
  • tarif réduit 12 €
  • tarif abonné 10 €
  • tarif adhérent 10 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • ven. 29 janv. 20h
  • sam. 30 janv. 19h
  • dim. 31 janv. 16h
  • mar. 02 févr. 20h
  • mer. 03 févr. 20h
  • jeu. 04 févr. 20h
  • ven. 05 févr. 20h
  • sam. 06 févr. 19h
en voir plus

Infos pratiques

abonnement : spectacle de la liste
→ "je suis curieux"

durée indicative : 1h25

en voir plus

Abonnez-vous

  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert
  • invitations...
je m'abonne
Dans la presse

Donnant voix aux victimes du « serial killer », le spectacle interroge, sans perdre le fil du conte, les drames de notre présent : le harcèlement, la violence faite aux femmes, les féminicides. Par le biais du merveilleux, du surréalisme et de l'humour, elles explorent tous les rouages de cette mécanique de l'horreur : déni, syndrome de Stockholm, mais aussi confusion des désirs et des sentiments, jeux faussés de la séduction. Pas de grands effets de mise en scène : tout est dans le texte, le jeu, le geste. Loin de la performance incantatoire, « Les Femmes de Barbe-Bleue » interrogent avec une lucidité vertigineuse le machisme et ses ravages.

Philippe Chevilley, Les Echos

À propos

Tout commence comme dans le conte, version moderne : cuisine américaine et piscine bleu azur. La dernière femme de Barbe Bleue finit par faillir aux injonctions contradictoires de son mari, et ouvre le fameux cabinet où gisent les cadavres de ses précédentes femmes. Chacune à leur tour, et ensemble, elles vont raconter leur histoire pour tenter, dans l’au-delà de la mort, de trouver le chemin vers l’émancipation. Mise en scène par Lisa Guez, Les Femmes de Barbe Bleue est peut-être davantage une histoire de désir que de féminicides. L’intrigue se joue dans une zone grise, où tout est encore possible : être complice de son bourreau ou puiser en soi, et avec le soutien des autres, la force de refuser, l’énergie pour tendre vers des pulsions moins mortifères. Portée par des comédiennes de haute volée, la pièce transcende le manichéisme pour déplier toute une gamme de situations et de registres qui célèbre, même au cœur du drame, la puissance de réinvention de soi.

Distribution

une écriture collective dirigée par Lisa Guez,
mise en forme par Valentine Krasnochok
mise en scène : Lisa Guez
dramaturgie : Valentine Krasnochok
création lumière : Lila Meynard et Sarah Doukhan


création musicale :
Antoine Wilson et Louis-Marie Hippolyte
avec : Valentine Bellone, Valentine Krasnochok,
Anne Knosp, Nelly Latour, Jordane Soudre.

Artistes
Guez

Lisa Guez

Artiste résident·e

Ancienne élève de l’école normale supérieure, Lisa Guez fonde Juste avant la compagnie en 2009 avec le comédien Baptiste Dezerces. Ensemble, ils mettent en scène La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès, puis Richard III et Macbeth de Shakespeare. À travers ces pièces, ils explorent les figures du mal et de la violence en regard avec l’actualité la plus chaude. Entre pratique et théorie, la metteure en scène est également enseignante à l’Université de Lille 3, donne des ateliers d’écriture dramatique et intervient au centre psychiatrique Jacques Arnaud auprès d’adolescents et de ...

À découvrir également
Production, soutiens

Lauréat du prix Impatience 2019.
Lauréat du prix des lycéens Impatience 2019.
Production : Juste avant la Compagnie.
Remerciements au Lavoir Moderne Parisien et à L’ACB - Scène Nationale de Bar-le-Duc.
Le texte est édité à la Librairie Théâtrale dans la collection L’Oeil du Prince.
Remerciements au Lavoir Moderne Parisien et à L’ACB - Scène Nationale de Bar-le-Duc, L’Escapade - Hénin Beaumont et Le CENTQUATRE-PARIS.