Gouâl

19.03.2021 à 15h

dans le cadre du Festival Séquence Danse Paris
et en partenariat avec l'Institut du monde arabe,
dans le cadre du Printemps de la danse arabe 2021
réservé uniquement aux professionnel·le·s de la culture

Sortir les danses traditionnelles maghrébines de l’ornière du folklore commercial où elles sont trop souvent cantonnées : voilà le pari de Filipe Lourenço. Avec Gouâl, il ouvre la danse allaoui, guerrière et exclusivement masculine, à la mixité et au registre contemporain pour mieux en éprouver et en partager la puissance primordiale.

Tarifs

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Infos pratiques

présentation professionnelle vendredi 19 mars à 15h
durée : 55 min

en voir plus
À propos

Qu’on l’appelle reggada ou allaoui (Alaoui), la danse dont s’empare Filipe Lourenço fait partie de celles dites « traditionnelles », qui survivent au Maghreb à travers un folklore parfois commercial. Avec Gouâl, le chorégraphe tente de revivifier cette tradition figée, non pas en retournant à ses sources, mais en la confrontant à de nouveaux paysages contemporains. Il ouvre ainsi cette expression exclusivement masculine à la mixité et réinterprète sa dimension guerrière en jouant avec les rapports hiérarchiques qui la soutiennent. Sur un plateau nu, les six danseurs et danseuses, nous content les exploits d’un groupe de combattants au leadeur interchangeable. Au son des voix des interprètes et des frappes sur le sol, cette communauté se meut à un rythme hypnotique, réactivant avec une force renouvelée la puissance rituelle de cette danse trop souvent édulcorée.

Distribution

conception, chorégraphie : Filipe Lourenço
interprétation (musique et danse) : Sabine Rivière, Agathe Thenevot, Ana Cristina Velasquez, Jamil Attar, Khalid Benghrib, Youness Aboulakoul
assistante chorégraphie : Deborah Lary

lumière : Arnaud Gerniers et Benjamin Van Thiel
régisseur : Loren Palmer
production : Sylvie Becquet
administration : Saül Dovin

Artistes

À la fois danseur, chorégraphe et musicien, Filipe Lourenço débute son parcours artistique au sein de l’association El Qantara où il se forme durant 15 ans au répertoire traditionnel du Maghreb avant de l’enseigner lui-même. Passionné de musique arabo-andalouse, il s’exerce également à la pratique du oud et se produit durant une dizaine d’années avec l’ensemble El Albaycin. En 1997, il intègre le CNDC d’Angers et débute une carrière d’interprète avec des chorégraphes tels que Catherine Diverres, Oliver Dubois, Boris Charmatz, Christian Rizzo. En 2014, il fonde la compagnie Filipe Lourenço...

À découvrir également
Partenaires artistiques
Institut du monde arabe

L’Institut du monde arabe a pour mission de nouer des liens forts et durables entre le monde arabe, la France et l’Europe. Cet espace pluridisciplinaire est un lieu privilégié d’élaboration de projets culturels et se veut le reflet de toutes les énergies du monde arabe : débats, colloques, rencontres, littérature, spectacles de danse, concerts, films, cours de langue, de civilisation et grandes expositions. A l’initiative de l’IMA, plusieurs théâtres se sont fédérés pour programmer ensemble le printemps de la Danse arabe à Paris, du 21 mars au 20 juin 2018 : le CENTQUATRE-PARIS (pour Beytna avec Omar Rajeh), le théâtre National de Chaillot, le Théâtre de la Ville-Paris, le Centre National de la Danse, et la Maison de la musique à Nanterre. L’objectif en est de programmer ensemble des spectacles de danse, d’organiser des tables rondes autour du thème du corps, et de proposer du cinéma donnant à voir des corps dansants, l’ensemble de cette programmation étant en lien avec le monde arabe de façon très large, tout en tissant des liens verticaux et horizontaux à tous niveaux.

Production, soutiens

Une production association Plan-K/Cie Filipe Lourenço
L’association Plan-K / Cie Filipe Lourenço est soutenue par : l’État - Préfet de la Région Centre-Val de Loire, la Direction Régionale des Affaires Culturelles, le Conseil Régional Centre -Val de Loire, le Conseil départemental du Cher et la Ville de Bourges, le Département de la Seine-Saint-Denis. Aides au Projet : Spédidam et Adami
La création a été coproduite par : Scène conventionnée Théâtre Louis Aragon dans le cadre de "Territoire(s) de la danse 2020", Ballet du Rhin/CCN de Mulhouse, CDCN Strasbourg Pôle Sud, Scène nationale de Mâcon, Danse à Tous les Étages Rennes, Le Dancing CDCN Dijon Bourgogne Franche-Comté,  Le Gymnase CDCN Roubaix Hauts de France, CCN de Roubaix, Théâtre de la Ville - Paris, Le CENTQUATRE-PARIS, Festival Paris l'Été, Le Monfort Théâtre, Maison de la Culture de Bourges, La Place de la Danse/CDC de Toulouse, Manège Scène Nationale, Reims, Musée de la Danse/C.C.N.R.B de Rennes, ICI/CCN de Montpellier, CCNO - CCN d’Orléans.