Quelques-uns le demeurent

14 > 15.04.2021

dans le cadre du Festival Séquence Danse Paris

Avec ce solo imaginé comme un autoportrait fragmenté à mi-chemin entre les visages burinés de Francis Bacon et les toiles clair-obscur du Caravage, Alexandre Fandard explore la part de folie cachée en chacun de nous. Il la recrache en une chorégraphie frénétique où le corps en lutte devient matière et médium de création.

Tarifs

  • tarif réduit 8 €
  • tarif abonné 5 €
  • tarif adhérent 5 €
  • plein tarif 10 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • mer. 14 avri. 19h
  • jeu. 15 avri. 19h
en voir plus

Infos pratiques

abonnement : spectacle de la liste
→ "je suis curieux"

durée indicative : 30 min

en voir plus

Abonnez-vous

  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert
  • invitations...
je m'abonne
Dans la presse

Puisant dans l'esthétique du clair-obscur, cette pièce poétique et picturale est une exploration par le corps des vertiges de la folie, à la fois néant, vide et source incommensurable de création exerçant une étrange fascination.

Télérama, la rédaction

À propos

Sur un plateau noir, un bras tordu et des mains crispées apparaissent dans un rai de lumière, glissent lentement sur une surface puis disparaissent. Les ténèbres crachent en pleine lumière des morceaux de corps indéterminés, emportés par des mouvements nerveux et saccadés, avant de les ravaler. Quelque chose hante l’obscurité. Avec Quelques-uns le demeurent, le plasticien et chorégraphe Alexandre Fandard plonge dans les tréfonds de son âme et y rencontre l’étranger qui est en lui. Il l’extirpe dans un solo frénétique où le corps est à la fois matière et médium où se dissolvent les contours et les couleurs, sujet et surface de projection, pour regarder en face ce qui échappe aux lumières de la raison. À mi-chemin entre les visages burinés de Francis Bacon et les clair-obscur du Caravage, Alexandre Fandard compose un autoportrait dont les reliefs sont ceux de cette part de folie que la norme voudrait annihiler et que l’artiste souhaite radicaliser.

Distribution

chorégraphie et interprétation : Alexandre Fandard
assistante à la mise en scène : Mélina Lakehal
création lumières : Alexandre Fandard & Mélina Lakehal

création sonore : Noël Rasendrason & Alexandre Fandard
costumes : Gwendolyn Boudon
regard extérieur : Mélina Lakehal

Artistes

Alexandre Fandard appréhende la danse comme un peintre et se définit comme un plasticien des arts vivants. Il travaille en tant qu’interprète avec le metteur en scène Brett Bailey pour Exhibit B puis avec le chorégraphe Radhouane El Meddeb pour Heroes, Prélude et l’artiste pluridisciplinaire Olivier de Sagazan pour sa dernière création Ainsi sois moi. Il signe sa première pièce chorégraphique, Quelques-uns le demeurent, en 2017 en résidence au CENTQUATRE-PARIS, avec laquelle il rafle trois prix dont celui de la première édition de FoRTE. Depuis 2019, il est artiste associé au Théâtre de l’Étoi...

À découvrir également
Production, soutiens

Soutiens :
DRAC Ile de France (aide à la création 2018), Lauréat FoRTE 2018, Le CENTQUATRE-PARIS, L’Étoile du Nord, TREMPLIN -  Danse à tous les étages (réseau Bretagne)