Autóctonos II

17 > 19.03.2020

dans le cadre du Festival Séquence Danse Paris

Avec Autóctonos II, Ayelen Parolin teste la force d’inclusion/exclusion du « faire groupe », suivant le staccato obsédant d’une musique interprétée live par Lea Petra. À la faveur d’une confrontation entre productivité et spiritualité, l’énergie d’Autóctonos II déploie un rapport quasi-chamanique au mouvement prenant l’ascendant sur les formes géométriques.

Tarifs

  • plein tarif 18 €
  • tarif réduit 16 €
  • tarif adhérent 12 €
  • tarif abonné 12 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • mar. 17 mars 21h
  • mer. 18 mars 21h
  • jeu. 19 mars 21h
en voir plus

Infos pratiques

durée indicative : 40 mn

en voir plus

Abonnez-vous

  • priorité de réservation
  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert, invitations...
je m'abonne
Dans la presse

Ayelen Parolin parvient à créer une pièce qui maintient constamment l’attention, offrant au spectateur l’expérience rare d’une contraction du temps. Le minimalisme qui s’y trouve à l’oeuvre ne limite ni la beauté de la proposition chorégraphique, ni l’intelligence et la force de son propos.

Yannick Bezin, Ma Culture

À propos

Avec Autóctonos II, Ayelen Parolin propose un quintet entre modernité et traditions qui interroge le « faire groupe ». À la théâtralité baroque de la première version créée quelques mois auparavant succède le minimalisme épuré d’Autóctonos II. Construite à partir du motif du cercle - qui est censé (ré-)unir - cette nouvelle proposition s’appuie sur une mise en ordre de gestes et mouvements saccadés suivant une cadence effrénée imposée par une société mécanisée, codifiée et uniformisée. À la faveur d’une confrontation entre productivité et spiritualité, l’énergie d’Autóctonos II déploie progressivement un rapport quasi-chamanique au mouvement prenant l’ascendant sur des formes géométriques et des symboles mathématiques. Laissant transpirer les fêlures d’un système apriori cohérent, les cinq interprètes testent alors la force d’inclusion/exclusion du groupe suivant le staccato crescendo et obsédant d’une musique composée et jouée live par Lea Petra.

Distribution

concept et chorégraphie : Ayelen Parolin
interprètes : Daniel Barkan, Jeanne Colin, Marc Iglesias et Eveline Van Bauwel (ou Kinga Jaczewska)
création et interprétation musicale : Lea Petra
dramaturgie : Olivier Hespel

assistante chorégraphe : Leslie Mannes
création lumières : Laurence Halloy
costumes : Ayelen Parolin
production et diffusion : Fabien Jakob

Artistes

Née à Buenos Aires en 1976, Ayelen Parolin vit et travaille à Bruxelles depuis 2000. Après avoir étudié au Conservatoire National et au Théâtre San Martin à Buenos Aires, elle suit la formation e.x.e.r.c.e à Montpellier. Engagée dans sa propre recherche chorégraphique depuis 2004, elle créée 25.06.76 (2004), solo autobiographique, Hérétiques (2014), un trio d’une extrême intensité rythmique, et Nativos (2016). En 2019, elle présente trois nouvelles créations, Wherever The Music Takes You II, WEG et Primal, une pièce de groupe conçue avec la Compagnie Nationale Norvégienne de danse contemporain...

Production, soutiens

Production : RUDA asbl - Coproduction : Charleroi danse, Kunstenfestivaldesarts, Théâtre les Tanneurs (Bruxelles), Théâtre de Liège, Festival Montpellier Danse 2017, CCN de Tours / Thomas Lebrun, Le Gymnase | CDCN Roubaix-Hauts de France, Le CCN Ballet National de Marseille, l’Atelier de Paris / CDCN, Ma scène - Nationale - Pays de Montbéliard & Theater Freiburg (DE) - Avec l’aide de la Fédération Wallonie - Bruxelles - Service de la Danse. Avec le soutien de : WBI, WBT/D, SABAM, SACD - Accueil Studio : La Raffinerie / Charleroi danse, Théâtre Les Tanneurs, Les Brigittines, Grand Studio, Studio Cie Thor, Studio Ultima Vez, ZSenne Art Lab, CCN de Tours & Le Gymnase CDC.