Luiz de Abreu et Calixto Neto / Cristina Moura

Luiz de Abreu & Calixto Neto - O Samba do crioulo doido
Cristina Moura - ÄGÔ

16 > 19.09.2021

avec le Festival d’Automne à Paris

Dans son abrasif O Samba do crioulo doido le chorégraphe brésilien Luiz de Abreu retourne contre lui-même les stéréotypes racistes. En écho, Cristina Moura puise l’inspiration de son solo ÄGÔ, dans les textes iconiques de la pensée décoloniale en les traduisant à l’échelle du corps en mouvement.


En parallèle au spectacle, vous pourrez assister en accès libre à la projection de O Samba do Crioulo Doido, règle et compas, un film de 15 mn sur le processus de recréation de la pièce réalisée par Calixto Neto et Luiz de Abreu entre décembre 2019 et janvier 2020, au Brésil et au CND, Centre national de la danse.
Atelier 7 : à partir de 18h le 16 et 17 septembre et à partir de 14h les 18 et 19 septembre.

réservez

Tarifs

  • tarif jeune 8 €
  • plein tarif 20 €
  • tarif réduit 15 €
  • tarif réduit collectivités 15 €
  • tarif abonné 12 €
  • tarif adhérent 12 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • jeu. 16 sept. 20h
  • ven. 17 sept. 20h complet jauge adaptée
  • sam. 18 sept. 20h
  • dim. 19 sept. 17h
en voir plus

Infos pratiques

durée indicative : 1h30

en voir plus

Abonnez-vous

  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert
  • invitations...
je m'abonne
Dans la presse

C'est un rêve de samba qui s'hybride, dans cette nouvelle version, aux souvenirs de ces diverses danses traditionnelles ou urbaines que Calixto Neto a stockés en lui depuis l'enfance, du cavalo marinho au frevo.

Eve Beauvallet, Libération

À propos

Sans détours, Luiz de Abreu prend à bras-le-corps les stéréotypes et clichés assignés aux personnes racisées, pour mieux moquer les inconscients racistes et faire de la danse l’instrument de leur déconstruction. Avec un humour corrosif, son solo O Samba do crioulo doido - "La samba du nègre fou" - transmis à l’interprète Calixto Neto, est un cri, une explosion. Que se passe-t-il si un corps se met à danser ? C’est également à l’aune de la question raciale que Cristina Moura se saisit de cette interrogation pour le second solo de cette programmation partagée. Empreint de beauté et laideur, fragilité et force, de sens et folie, humour et affection, ÄGÔ reflète les inquiétudes, les souvenirs et les expériences artistiques de la chorégraphe brésilienne inspirée par des textes de Achille Mbembe, Angela Davis ou Franz Fanon. Entre danse, théâtre et arts visuels cette soirée en deux temps détricote les persistances coloniales, en replaçant l’enjeu sur le terrain du corps.

Distribution

O Samba do crioulo doido
conception, direction, chorégraphie, scénographie, costumes, production : Luiz de Abreu
interprète : Calixto Neto
collaboration artistique : Jackeline Elesbão, Pedro Ivo Santos, Fabrícia Martins
création lumière : Luiz de Abreu, Alessandra Domingues
régisseur général : Emmanuel Gary
bande son : Luiz de Abreu,Teo Ponciano
assistant de production : Michael Summers

ÄGÔ
conception, chorégraphie et performance : Cristina Moura
musique : Bruno Balthazar
vidéos : Lucas Canavarro
scénographie : Julia Deccache et Radiografico
costumes : Luana de Sá
lumières : Dalton Camargos
assistant mise en scène et accessoires : Danilo Moraes
collaboration artistique : Anna Dantes et Renato Linhares

Production, soutiens

O Samba do crioulo doido
Production déléguée : CN D Centre national de la danse (Pantin)
Coproduction : Centre chorégraphique national d’Orléans, Charleroi Danse, Teatro Municipal do Porto.
Coréalisation : Le CENTQUATRE-PARIS, Festival d’Automne à Paris
Résidences de reprise à Casa Charriot, Espaço Xisto Bahia, Casa Rosada.
Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès

ÄGÔ
Production : Dadá Maia
Coréalisation : Le CENTQUATRE-PARIS, Festival d’Automne à Paris
Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès

En partenariat avec France Culture