• #danse
  • #documentaire

Utaki

17 > 26.03.2022

dans le cadre du Festival Séquence Danse Paris

De l’Orient à l’Occident, du passé au futur, le triptyque de vidéos signé Smaïl Kanouté endosse l’histoire douloureuse de la diaspora africaine. L’artiste l’exorcise à travers une chorégraphie mutante oscillant entre rituels séculaires, danses urbaines et afro-futurisme. Son corps, devenu palimpseste, se fait l’écho des âmes invisibles et omniprésentes. 

Tarifs

en accès libre

en voir plus

Horaires

  • mardi 12h - 19h
  • mercredi 12h - 19h
  • jeudi 12h - 19h
  • vendredi 12h - 19h
  • week-end 11h - 19h
en voir plus
en voir plus

Abonnez-vous

  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert
  • invitations...
je m'abonne
Dans la presse

Danseur, chorégraphe, graphiste, Smaïl Kanouté parvient à transmettre la poésie qui l’habite de multiples manières.

Mathieu Belinda, La Terrasse

À propos

Présent : la violence systémique contre les jeunes noirs des quartiers pauvres. Passé : la déportation et l’esclavage. Futur : le métissage des cultures africaines et nippones. Et puis il y a l’animisme intemporel qui fait cohabiter les ancêtres et les générations à venir. Au fil de trois vidéos dansées, le corps de l’artiste Smaïl Kanouté devient la chambre d’échos de "la condition humaine de la communauté noire". Never Twenty One invoque les adolescents du Bronx tués par balle à travers un torse recouvert des mots de leurs familles. Yasuke Kurusan, du nom d’un esclave mozambicain devenu samouraï, écrit une danse de l’affranchissement qui mêle art martial et rituels, jusqu’à la rencontre avec les "griots shintos" de demain. Avec So Ava, le danseur trouve l’équilibre entre les mondes invisibles et tangibles en s’immergeant dans le lac Nokoué au Bénin, berceau du vaudou et port négrier. Ou comment "revenir par la porte du non-retour".

Distribution

NEVER TWENTY ONE
réalisateurs : Smaïl Kanouté, Henri Coutant et Kevin Gay (ex-Collectif Racine)
scénariste : Smaïl Kanouté
directeur photographie : Henri Coutant
interprète : Smaïl Kanouté
montage : Kevin Gay
étalonnage : Henri Coutant
montage Son : Emmanuel Jarrige

YASUKE KUROSAN
réalisateurs : Smaïl Kanouté et Abdou Diouri
scénariste : Smaïl Kanouté
directeur photographie : Abdou Diouri
interprètes : Smaïl Kanouté, Katie Sachiko Scott, Sasuke Yaen, Zuma Ichi, Umihei Hayamizu, Khalife Kissa Kashiwakura
montage : Kevin Gay et Hakim Hayashi
mixage Son : Batiste Darsoulant
calligraphes : Hakim Hayashi, Buma Ichi
artiste body painting : Lorella Disez (Miaoutoo)
coordinatrice de location : Mizuki Poirier
assistante de tournage : Kisumi Niwano
traducteur/ voix-off : Hakim Hayashi

SO AVA (en cours de montage)
réalisateurs : Smaïl Kanouté et Henri Coutant
scénariste : Smaïl Kanouté
directeur photographie : Henri Coutant
interprètes : Smaïl Kanouté
création musique : Arthur Chapuis
montage : Mark Maborough
mixage son : Florent Cortesi @ Substudioz
étalonnage : Mark Maborough


Artistes
Kanouté

Smaïl Kanouté

Artiste résident·e

Graphiste, plasticien, danseur et chorégraphe, Smaïl Kanouté fusionne le geste et la ligne, générant un alphabet aussi chorégraphique que calligraphique. Ce sens du motif l’amène à collaborer avec des stylistes et des designers. Diplômé de l’ENSAD, il affirme sa gestuelle singulière auprès de chorégraphes tels que Raphaëlle Delaunay et Radhouane El Meddeb. En 2016, il fonde la Cie Vivons qui enchaîne créations (Projection(S), Callidanse, Jidust, Mille Et Une Nuits / Variations, Les Actes Du Désert) et résidences (Mains d’Œuvres, Ateliers Médicis Clichy-sous-Bois et Espace 1789 - Saint Ouen). A...

Production, soutiens

NEVER TWENTY ONE
Production : Smaïl Kanouté (et ex-collectif Racine)

YASUKE KUROSAN
Production : La Compagnie Vivons
Co-production : La MEP (Maison Européenne de la Photographie), La DGCA (Délégation à la danse du ministère de la culture française)
Partenaires : Le CENTQUATRE-PARIS, Les Ateliers Médicis, Watertight Graffiti - Antonin Fourneau, La Maison de Thé Houan Kitakamakura au Japon.

SO AVA (en cours de montage)
Production : La Compagnie Vivons
Co-production : MAC (Musée d'Art Contemporain de Lyon)
Partenaires : Les Ateliers Médicis, Sa majesté Zola Toyigbé, la communauté lacustre du royaume de So Ava, Karine Dellière, Antonin Hounga et l'association Sognanon (Bénin).