• #rencontres
  • #conférence

Les défis de l'indépendance

4e édition

24.09.2022

Le thème de cette édition : combattre la concentration des médias, refonder l'écosystème de l'information. Une journée dédiée à cette thématique avec Mediapart au cours de rencontres avec les équipes du journal, des débats, une librairie avec des signatures…

Jamais, dans notre histoire démocratique, le monde de la communication n’a connu une telle mainmise d’intérêts privés extérieurs aux métiers de l’information. Cette concentration affaiblit la démocratie en détruisant la valeur de l’information, son originalité, sa diversité et son authenticité, au profit du clash des opinions, du règne des propagandes et de la montée des haines.

À l’inverse, l’univers des médias indépendants - dont Mediapart fait partie - se distingue comme le lieu de l’innovation. Ce festival entend participer à ce combat pour dépolluer la mer médiatique et vous attend nombreuses et nombreux pour échanger avec nos équipes et partenaires.

Tarifs

accès libre
dans la limite des places disponibles

en voir plus

Horaires

  • sam. 24 sept. 11h - 19h
en voir plus
en voir plus
À propos

Jamais, dans notre histoire démocratique, le monde de la communication n’a connu une telle mainmise d’intérêts privés extérieurs aux métiers de l’information :

  • 91% des quotidiens nationaux diffusés chaque jour, appartiennent à une poignée de milliardaires,
  • tandis que 44% de l’audience télévisuelle est contrôlée par trois d’entre eux.

La majorité des aides publiques à la presse tombe dans la bourse des oligarques médiatiques, au point que les journaux possédés par la plus grande fortune française (Arnault, LVMH) en obtiennent près du quart.

À cette complaisance étatique s’ajoutent des accords opaques conclus par ces médias oligarchiques avec les GAFAM qui, en les subventionnant, trouvent ainsi des alliés pour maintenir leur situation de monopole.

Cette concentration affaiblit la démocratie en détruisant la valeur de l’information, son originalité, sa diversité et son authenticité, au profit du clash des opinions, du règne des propagandes et de la montée des haines. Son modèle économique est celui de l’audience, donc de la foule aveugle et de la masse anonyme, au détriment de la construction patiente d’une conversation démocratique entre publics soucieux de vérités factuelles. C’est ainsi que, loin de tirer vers la qualité la révolution numérique, elle en suit la plus mauvaise pente, transformant le divertissement en diversion.

À l’inverse, l’univers des médias indépendants dont Mediapart fait partie se distingue comme le lieu de l’innovation, au point d’avoir impulsé les principales réformes de l’écosystème médiatique de ces quinze dernières années. Nulle surprise s’il est aussi porteur, avec les syndicats et les sociétés de journalistes, des exigences démocratiques face à la concentration des médias.

Ce festival entend participer à ce combat pour dépolluer la mer médiatique.