Cent millions qui tombent

06 > 22.09.2021

  • au Théâtre 13 / Seine

HORS LES MURS

Pourquoi ce besoin de rire et faire rire ? Rire fait du bien. Y a-t-il un abus possible ? Une contre-indication thérapeutique ? Peut-on hiérarchiser ? En existe-t-il de différentes natures ? Peut-on se mourir de rire ? Cent millions qui tombent avance, tambour battant, distançant ces questions qui le poursuivent. Que se passerait-il si, le boulevard déraillant, il se retrouvait à l’arrêt ?

réservez

Tarifs

  • plein tarif 25 €
  • tarif réduit 16 €
  • tarif réduit collectivités 16 €
  • tarif jeune 16 €
  • tarif adhérent 10 €
  • tarif abonné 10 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • lun. 06 sept. 20h
  • mar. 07 sept. 20h
  • mer. 08 sept. 20h
  • jeu. 09 sept. 20h
  • ven. 10 sept. 20h
  • sam. 11 sept. 20h
  • lun. 13 sept. 20h
  • mar. 14 sept. 20h
  • mer. 15 sept. 20h
  • jeu. 16 sept. 20h
  • ven. 17 sept. 20h
  • sam. 18 sept. 20h
  • lun. 20 sept. 20h
  • mar. 21 sept. 20h
  • mer. 22 sept. 20h
en voir plus

Infos pratiques

HORS LES MURS AU THÉÂTRE 13 / SEINE
durée indicative : 2h

en voir plus

Abonnez-vous

  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert
  • invitations...
je m'abonne
Dans la presse

Si de nombreux metteurs en scène ont considéré très sérieusement Feydeau comme le révélateur d’un inconscient social, Les Bâtards Dorés l’entraînent pour la première fois à la périphérie dramatique de son époque, faubourg des grands cauchemars guignolesques, de la pantomime noire et des mystères médiévaux symbolistes qui déchirent alors la propreté comique de l’image.

Pierre Lesquelen, I/O Gazette

À propos

Un comique dort à l'avant-scène. Ce soir, comme à son habitude, il désire nous amuser et s’amuser. Une pièce de boulevard serait l'idéal. Pièce inachevée de Feydeau, Cent millions qui tombent est une invitation à se divertir. Rire tout court. Rire de ces personnages tragi-comiques, de leurs drames, leurs révoltes et leurs joies. Peut-être un rire de salut. Ne voulant pas s'exposer au vide, ils se démènent et font du bruit dans leurs petites vies compliquées. Une vie qui pourrait tout aussi bien être la nôtre ; celle d'acteurs jouant sempiternellement la même pièce. Une course dans une roue de hamster. Course sublime et bouffonne. Le ballet des histrions envoie au ciel, dans les volutes de poussière que sa frénésie génère, des signaux de fumée adressés à plus loin. Petits sémaphores isolés s’agitant dans le noir. Cette entrée par le prisme du vaudeville était pour les Bâtards Dorés la porte la plus indiquée pour glisser, au fur et à mesure, dans une interprétation plus personnelle de ce que veut dire "faire quelque chose de sa vie".

Distribution

avec : Romain Grard, Lisa Hours, Ferdinand Niquet-Rioux, Jules Sagot, Manuel Severi
et la voix de Didier Sandre de la Comédie Française
lumière et scénographie : Lucien Valle
son : John Kaced

costumes : Marion Moinet
régie générale : Albane Augnacs
construction décor : Ateliers du Théâtre de la Cité - CDN Toulouse Occitanie
traduction ancien français : Dominique Demartini

Artistes
les bâtards dorés

les bâtards dorés

Artiste résident·e

Les Bâtards Dorés est un groupe de réflexion réunissant les comédiens Romain Grard, Lisa Hours, Christophe Montenez, Jules Sagot, Manuel Severi ainsi que le scénographe et concepteur lumière Lucien Valle. Leurs recherches s’articulent autour de l’écriture collective, les jeux de l’acteur et de la caméra et s’attachent à faire surgir de l’étrange, pour tenter d’échapper aux automatismes de pensée. Après une première création, Prince, ils montent Méduse, pièce dans laquelle ils intentent un procès aux responsables du célèbre naufrage, en s’inspirant du récit de Corréard et Savigny, mais aussi de...

Production, soutiens

Production : Collectif les Bâtards Dorés
Coproduction : ThéâtredelaCité - CDN Toulouse Occitanie, Théâtre national Bordeaux Aquitaine, Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine, TU de Nantes, Espace Bernard Marie Koltès - Metz, le CENTQUATRE - PARIS
Soutiens : Les Plateaux Sauvages, Aide à la création de la Ville de Bordeaux, la SPEDIDAM, Théâtre 13, Cie Dodeka, Théâtre de Chelles