• #musique
  • #cirque

RUINE

13 > 15.04.2022

  • Hors les murs - à La Station - Gare des Mines, Paris 18e

dans le cadre du Festival Séquence Danse Paris

RUINE dessine un autoportrait contrasté de l’homme-orchestre qu’est Erwan Ha Kyoon Larcher dans une succession d’actes à relier qui sont autant de discours muets et de questions ouvertes sur le temps qui passe, la responsabilité, les choix à faire.

→ Au sein du festival Séquence Danse Paris, possibilité d'enchaîner Romances inciertos, un autre Orlando de François Chaignaud et Nino Laisné les 13 et 14 avril à 19h30 avec les représentations de RUINE à 21h à La Station - Gare des Mines, à 15 min à pied du CENTQUATRE-PARIS.
→ La représentation du 15 avril est suivie d'une soirée clubbing à partir de 23h, à La Station - Gare des Mines.

Tarifs

spectacle ou club : 13.59
spectacle + club : 15.59
réserver

en voir plus

Infos pratiques

durée : 1h15
à La Station - Gare des Mines
29 av. de la Porte d'Aubervilliers, Paris 18e
à 15 min à pied du CENTQUATRE-PARIS

en voir plus
À propos

Créé en janvier 2019 au CENTQUATRE-PARIS pendant le festival Les Singuliers, RUINE est la première pièce solo de l’artiste Erwan Ha Kyoon Larcher qu’il reprend ici à La Station - Gare des Mines.
 
Dans cet opéra en solitaire, l’artiste se fait équilibriste, chanteur, acrobate, danseur païen et tireur à l’arc. Il teste ses limites et se joue des dangers. Dévoré par les flammes ou perché à plusieurs mètres de haut sur une branche qu’il scie avec détermination, il déroule avec virtuosité une succession d’actes entrecoupés de chants et de danses, sorte d’opéra en solitaire oscillant constamment entre humour absurde et situations tragiques. Telles sont les actions, à la fois bien réelles et hautement symboliques, que l’artiste considère comme autant de questions ouvertes sur la construction de soi, les petites violences avant qu’elles ne grandissent, la responsabilité, le temps qui passe, les choix.

Ruine est un postulat de départ, un état des choses d’où tout doit repartir, depuis et avec le corps.  Et c’est par le faire, non le dire qu’Erwan Ha Kyoon active ce potentiel. Tomber ou viser une cible ouvre parfois des abysses bien plus grands que n’importe quel long discours.

Distribution

écriture, mise en place, actions :
Erwan Ha Kyoon Larcher
voix : Erwan Ha Kyoon Larcher
musique et son : HA KYOON
régie générale et son : Enzo Bodo
création lumière : Vera Martins
régie lumière en alternance : Vera Martins / Jérôme Baudouin


costume pyrotechnie : Ann Williams
artificière : Marianne Le Duc
espace scénographique :
Ji Min Park et Erwan Ha Kyoon Larcher
construction Tortue : Bigtime Studio (Marion Flament / Jimme Cloo)


Artistes
Larcher

Erwan Ha Kyoon Larcher

Artiste associé·e

Formé au Centre national des arts du cirque, Erwan Ha Kyoon Larcher traverse les disciplines. En 2012, il fait son entrée sur la scène du cirque contemporain aux côtés de ses complices d’Ivan Mosjoukine avec De nos jours [Notes on The Circus]. Depuis, il a été interprète à visage découvert aux côtés du circassien Mathurin Bolze (Du goudron et des plumes), Christophe Honoré (Métamorphoses et Fin de l’Histoire), Cédric Orain (D comme Deleuze), et aux côtés de Rebeka Warrior (Sexy Sushi DJ set); et a aussi avancé masqué sous les apparences d’une taupe pour Philippe Que...

Production, soutiens

Pensées d'amour à Vimala Pons, Tsirihaka Harrivel, Adeline Ferrante, Julia Lanoë, Maud Pouzin Scandale, Elise Lahouassa, Loup Gangloff, Maël Larcher, Xiaoyu, Naelle Dariya, Jérémy Piningre, Theo Mercier, Sonia Deville, Ji Min Park, La Maison Warrior, Makoto Chill Okubo, Cuco, Franky Gogo, Lucie Montana, Alexandre Paty, l'équipe du CENTQUATRE, toutes les personnes croisées qui se reconnaîtront, en after ici ou ailleurs, toute l'équipe de la Station pour leur confiance depuis des années et toute l'équipe de RUINE.

À découvrir également