• #théâtre

Transe-maître(s)

10 > 11.12.2021

  • Hors les murs - au Théâtre de Chelles

dans le cadre du Festival Impatience

Avec Transe-maître(s), Elemawusi Agbedjidji sort de l’oubli organisé par les livres d’histoire, un objet hautement symbolique : le "signal", stigmate que l’on obligeait les enfants à porter lorsqu’ils ne parlaient pas français au sein de l’école républicaine. Une histoire de violence où la langue sert d’arme aux puissants et se fait complice d’ethnocides.


Pass Impatience : découvrez tous les spectacles en illimité (de 30 à 35€) !
Avec votre pass, assistez à au moins 7 projets et votez pour votre spectacle coup de cœur.

Tarifs

  • tarif abonné 6 €
  • tarif adhérent 6 €
  • tarif jeune 6 €
  • tarif réduit 6 €
  • tarif plein 12 €
  • parcours pros impatience
  • tarif adhérent impatience

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • ven. 10 déce. 19h
  • sam. 11 déce. 19h
en voir plus

Infos pratiques

durée indicative : 1h20
→ réservez un Pass Impatience
navette gratuite aller-retour :
CENTQUATRE > Théâtre de Chelles
→ réservez la navette

Théâtre de Chelles
Place des Martyrs de Chateaubriant
77500 Chelles

en voir plus

Abonnez-vous

  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert
  • invitations...
je m'abonne
À propos

Simple bâton de bois en France métropolitaine, collier d’objets répugnants et avilissants dans les pays colonisés, le "signal" a la même fonction : humilier les enfants qui ne parlent pas français dans l’enceinte de leur école en les obligeant à le porter sur eux. Pour cesser d’afficher ce stigmate, une seule solution : dénoncer un.e camarade pour qu’il.elle en hérite à son tour. Dzitri, le jeune héros de Transe-maître(s), lui, s’oppose à la règle. En se débarrassant lui-même du signal, il n’entre pas seulement en rébellion contre l’autorité, il refuse aussi le "diviser pour mieux régner". Sur scène, la scénographie de tableaux noirs égratignés à force d’être marqués de craie blanche offre un écho symbolique aux crimes orchestrés par la francisation et tente de redéfinir les contours des cicatrices.

Distribution

texte et mise en scène : Elemawusi Agbedjidji
création lumière et régie générale : Guillaume Tesson
création son : Anna Walkenhorst
scénographie et costumes : Camille Kuntz

distribution : Amandine Gay, Astrid Bayiha, Athaya Mokonzi, Baptiste Jamonneau, Elemawusi Agbedjidji, Marcel Mankita
chargée de production : Pauline Pascalin


Production, soutiens

Production : Compagnie Soliloques
Coproductions : THEATRE OUVERT - Centre National des Dramaturgies Contemporaines, CDN de Normandie - Rouen, Festival Passages - Metz (57) dans le cadre du projet européen Bérénice.
Avec le soutien de : Commune de Lattes - Théâtre Jacques Cœur, La Chartreuse - CNES, DRAC Auvergne Rhône-Alpes, CITF, Artcena - Aide à la création, Institut Français de Paris, Le Printemps des comédiens, SPEDIDAM, ADAMI.
Avec la participation artistique de : Jeune Théâtre National, ENSATT - Lyon.
Le texte Transe-maître(s), paru aux Editions Théâtrales 2018, est : Lauréat Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre 2018, Lauréat aide à la création Artcena 2018, Prix Text’Avril 2019, Finaliste Grand Prix de la littérature dramatique 2019, Sélection 2019 du comité de lecture Troisième Bureau - Grenoble.