• #théâtre

L’homme qui tombe

création automne 2021

10 > 11.12.2021

  • Hors les murs - au Théâtre de Chelles

dans le cadre du Festival Impatience

Le 11 septembre 2001, c’est le jour où le destin de Keith, employé dans les tours du World Trade Center, et celui de Hammad, un étudiant enrôlé dans la cellule terroriste, entrent en collision. En adaptant L’homme qui tombe de Don DeLillo, Simon Mauclair compose un collage polyphonique sur l’événement qui a fait basculer le monde dans "l’après".


Pass Impatience : découvrez tous les spectacles en illimité (de 30 à 35€) !
Avec votre pass, assistez à au moins 7 projets et votez pour votre spectacle coup de cœur.

Tarifs

  • tarif abonné 6 €
  • tarif réduit 6 €
  • tarif jeune 6 €
  • tarif adhérent 6 €
  • tarif plein 12 €
  • parcours pros impatience
  • tarif adhérent impatience
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • ven. 10 déce. 21h
  • sam. 11 déce. 21h
en voir plus

Infos pratiques

durée indicative  : 2h
→ réservez un Pass Impatience
navette gratuite aller-retour :
CENTQUATRE > Théâtre de Chelles
→ réservez la navette

Théâtre de Chelles
Place des Martyrs de Chateaubriant
77500 Chelles

en voir plus

Abonnez-vous

  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert
  • invitations...
je m'abonne
À propos

« Voici venu le temps de l’après. Les dates ont disparu, tout maintenant se mesure en après. »
Les attentats du 11 septembre 2001 à Manhattan marquent l’entrée dans le XXIe siècle : la sidération s’abat sur les médias du monde entier et les cartes de l’ordre international sont rebattues. Pour Keith, rescapé des tours jumelles, c’est une existence rompue qu’il faut tenter de reconstruire. Pour Hammad, étudiant enrôlé dans le commando terroriste, c’est la fin. En adaptant L’homme qui tombe de Don DeLillo, Simon Mauclair noue des destins individuels que la "grande histoire"  vient frapper de plein fouet, dans un jeu épuré de lumière, de sons, de cloisons et de vidéos qui mêlent les temporalités, les espaces et les consciences des six personnages. Entre "l’après" - l’érosion de la famille américaine - et "l’avant" - la trajectoire destructrice d’un jeune musulman -, émerge une lecture polyphonique déjouant la vision ancrée d’une guerre du Bien contre le Mal.


Oara
avec le soutien de l’OARA

Distribution

traduction : Marianne Véron
mise en scène, adaptation et scénographie : Simon Mauclair
assistant : Charlotte Cobos et Pépita Car
création musicale et sonore : Allan de la Houdaye
création lumière : Jérôme Dumas
cadrage vidéo et montage : Matthieu Ponchel en alternance avec Marine Cerles
régie vidéo : Léa Sallustro en alternance avec Alexandre Machefel

régie son et H-F : Christophe Dupuis en alternance avec Clément Janvier
régie plateau : Vincent Carpentier en alternance avec Anthony Cantau
accessoires : Amandine Chaffard, Vincent Carpentier et Pépita Car
maquillages / habillage : Christine Ducouret
chargée de production/administration : Léonie Poloniato
avec : Aline Belibi, Ashille Constantin, Isabella Olechowski, Mickaël Pelissier, Nathalie Royer, Bernard Vergne


Production, soutiens


L’adaptation de L’homme qui tombe et L’Ange Esmeralda est représentée dans les pays de langue française par Dominique Christophe / L’Agence, Paris en accord avec Abrams Artists & The Wallace Literary Agency, New York. Production : CORNERSTONE. Co-production : Scène Nationale d’Aubusson / Théâtre de l’Union - Centre Dramatique National du Limousin / La Coupe d’or - Scène Conventionnée de Rochefort / Scène Nationale du Sud-Aquitain / OARA - Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine / L’Odyssée - Scène Conventionnée de Périgueux / Théâtre Roger Barat - Herblay / Le Gallia - Scène Conventionnée de Saintes. Soutien : Direction Régionale des Affaires Culturelles de la Nouvelle-Aquitaine / Ville de Limoges /Région Nouvelle-Aquitaine / ADAMI / Fond d’Insertion de l’Académie - École Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin / Jeune Théâtre National / Fond d’Insertion de l’ESTBA / OARA
Aide à la diffusion de l’OARA - Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine. Résidences : Scène Nationale du Sud-Aquitain / Le Gallia - Scène Conventionnée de Saintes / Scène Nationale d’Aubusson / Théâtre de Châtillon / Théâtre de la Coupe d’Or - Scène Conventionnée de Rochefort