concert

05.03.2021

Pratiquant un blues-folk d’Afrique gorgé d’âme et rehaussé de subtils arrangements, l’auteur-compositeur-interprète camerounais Blick Bassy vient présenter 1958, son dernier album en date, dédié à une légendaire figure contestataire de son pays natal. À la tête d’un ardent quatuor, il restitue superbement sur scène l’éclat profond de ce disque vibrant.

Tarifs

  • plein tarif 22 €
  • tarif réduit 20 €
  • tarif réduit collectivités 20 €
  • tarif adhérent 16 €
  • tarif abonné 16 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • ven. 05 mars 20h30
en voir plus

Infos pratiques

durée indicative : 1h30

en voir plus

Abonnez-vous

  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert
  • invitations...
je m'abonne
Dans la presse

Paru grâce à l'association des deux labels No Format et tôt Ou tard, "1958", le nouvel album de Blick Bassy doit son titre à l'année au cours de laquelle le militant indépendantiste camerounais Ruben Um Nyobè fut assassiné par l’armée coloniale française. Blick Bassy s'empare de cet héritage avec un disque superbe.

Rebecca Manzoni, France Inter

À propos

Repéré dès son premier album solo, Léman (2009), Blick Bassy compte parmi les auteurs-compositeurs-interprètes majeurs issus du continent africain. Chantant principalement en bassa, la langue de l’ethnie à laquelle il appartient, et jouant de la guitare, il pratique un blues-folk d’Afrique gorgé d’âme et rehaussé ici ou là de légères touches pop, jazz ou bossa nova. Publié par No Format et Tôt ou tard, deux précieux labels français, son dernier album en date – sorti en 2019 – s’intitule 1958. Sur ce nouvel opus à la teneur très politique, le musicien camerounais célèbre une figure légendaire de son pays natal, en l’occurrence Ruben Um Nyobè, militant indépendantiste assassiné par l’armée française le 13 septembre 1958. A la fois sobre et sophistiqué, l’album offre onze chansons vibrantes, à commencer par Ngwa, la magnifique complainte inaugurale. Sur scène, à la tête d’un ardent quatuor mêlant cordes, cuivres et claviers, Blick Bassy en restitue superbement l’éclat profond aux mille nuances.

Distribution

Blick Bassy : Chant + Guitare
Clément Petit : Violoncelle + Choeur
Johan Blanc : Trombone + Claviers + Choeur
Arnaud de Casenave : Claviers + Trompette

Artistes

Né en 1974 au Cameroun, Blick Bassy s’engage tôt, contre l’avis de son père, dans la voie musicale. Doué et déterminé, il se fait remarquer en particulier au sein du groupe Macuse, qui gravite entre musiques africaines, jazz et soul. En 2005, il vient s’installer en France pour y développer une carrière solo. Après Léman (2009), premier album très prometteur, il fait paraître Hongo Calling (2011), dans lequel il évoque le sort tragique des esclaves camerounais déportés vers le Brésil, Akö (2015), petit bijou d’épure, et 1958 (2019), son dernier album en date. En 2016, il signe par ailleurs son...

À découvrir également
Production, soutiens

En coréalisation avec ZOUAVE et NØ FØRMAT !