• #arts visuels
  • #performance

Artiste résident·e du CENTQUATRE-PARIS

BIOGRAPHIE

C’est en initiant des adolescents à la photographie à Metz, dont elle vient, que Tassiana Aït Tahar débute et se lance avec eux dans un projet qui la mène jusqu’à Bogota. À tout juste 23 ans, diplômée de l’école Kourtrajmé après des études d’histoire de l’art, l’artiste assume un regard engagé sur son environnement à travers une esthétique qui veut "revaloriser des minorités et des cultures urbaines". Dans ses photographies et vidéos, une proximité s’installe entre l’objectif et les jeunes gens saisis dans leur quotidien. En 2020, au Palais de Tokyo, elle développe un travail à la lisière de la performance qui éclaire les corrélations entre la génération peinte par Mathieu Kassovitz dans La Haine et la sienne avec Jusqu'ici tout va bien.

/ mise à jour : mai 2021