Noir M1

07 > 09.02.2019

dans le cadre du festival Les Singuliers
avec le Centre culturel Suisse - Paris

Noir M1 sonne comme un énigmatique nom de code, un insondable mystère, mais c’est avant tout une déclaration d’amour au théâtre. Pour sa nouvelle création la circassienne franco-suisse Mélissa Von Vépy met en scène et en lumière l’envers du décor. Dans un ballet aérien et suspendu, elle y campe une technicienne éclairagiste pour célébrer la magie invisible des salles de spectacle. Celle qui reste palpable dans l’atmosphère, même quand la fin de la représentation a sonné.

Tarifs

  • plein tarif 15 €
  • tarif réduit 12 €
  • tarif abonné 104 10 €
  • tarif adhérent 104 10 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • jeu. 07 févr. 19h
  • ven. 08 févr. 20h30
  • sam. 09 févr. 19h
en voir plus

Infos pratiques

durée indicative : 1h

en voir plus
Dans la presse

Magnifique acrobate mais aussi danseuse, Mélissa Von Vépy offre une très belle, intelligente et originale prestation visuelle. 

Sophie Lesort, Danser Canal Historique

À propos

Noir M1 sonne comme un énigmatique nom de code. Noir : pour tout ce qui est plongé dans l’obscurité afin de créer l’illusion. M1 : catégorie de matériaux, combustibles mais non inflammables, dont sont constitués tous les objets scéniques. Mais Noir M1 est aussi et surtout une déclaration d’amour au théâtre, une prière païenne au Deus Ex Machina. Car pour la circassienne franco-suisse Mélissa Von Vépy, la magie du plateau commence bien avant la représentation, et se prolonge bien après. Il en va d’une qualité de l’atmosphère, d’un charme suspendu. De croyances et de rituels aussi, cachés pour la plupart aux yeux du public : saviez-vous qu’aujourd’hui encore, on place sur la scène une petite lampe au doux nom de « servante » pour en éloigner les fantômes et qu’il est toujours interdit de prononcer le nom de « Macbeth » ou le mot « corde » ? Incarnant une technicienne éclairagiste, cette artiste de la verticalité transforme l’envers du décor en un ballet aérien. Une ode en hommage à ces autres héros des scènes qui ne prennent jamais la lumière des projecteurs : artisans décorateurs, créateurs sonores, mais aussi perches, enceintes, projecteurs et pendrillons. Loin de démystifier les insondables mystères du théâtre, elle les rend palpables pour que ses spectateurs, aussi, puissent les ressentir.

Distribution

conception, interprétation : Mélissa Von Vépy
collaboration artistique : Sumako Koseki
conseil artistique : Gaël Santisteva
lumière : Xavier Lazarini
émission de radio : Nicolas Turon

son : Jean-Damien Ratel
scénographie : Neil Price
costume : Catherine Sardi
régie générale et lumière : Sabine Charreire
régie son : Olivier Pot ou Julien Chérault

Artistes

L'artiste franco-suisse Mélissa Von Vépy commence le cirque à l’âge de 5 ans. Elle se forme au trapèze au Centre national des arts du cirque, dont elle sort diplômée en 1999. L’année suivante, elle fonde la compagnie Cie Moglice-Von Verx avec Chloé Moglia. Ensemble, elles créent en duo plusieurs spectacles dont I Look Up, I Look Down et En suspens. Depuis 2010, Mélissa Von Vépy poursuit en solo une recherche aérienne - au sens propre comme au figuré - avec sa nouvelle compagnie Happés - théâtre vertical. « Allégée de toute responsabilité », elle se met en scène sous les apparences d’une marion...

Production, soutiens

Production : Cie Mélissa Von Vépy / Happés - théâtre vertical.
Coproduction : Le Carré-Colonnes - Scène Conventionnée de Saint-Médard-en-Jalles / Théâtre Jean Lurçat - Scène Nationale d’Aubusson / Espace Malraux - Scène Nationale de Chambéry et de la Savoie / Forum-Meyrin – Genève, Suisse / Les Subsistances – Lyon.
Accueil en résidence : Le CREAC - Pôle Cirque à Marseille.
Soutiens : Le Ministère de la culture et de la communication - DGCA, La DRAC Occitanie, Le Conseil Régional - Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, Le Conseil Général du Gard, La Ville de Genève, Pro-Helvetia, Fondation Ernst Göhner, SPEDIDAM.