Gus

19 > 24.01.2019

dans le cadre du festival Les Singuliers

Un chat névrosé et agressif, une batterie et un écran géant. Avec le flot intarissable qu’on lui connait, Sébastien Barrier nous dresse le portrait de Gus, dans une poésie hybride à la fois tendre et joyeusement trash. Une fable animalière déjantée sur les mécanismes de l’exclusion et les méandres de la création.

Tarifs

  • plein tarif 15 €
  • tarif réduit 12 €
  • tarif adhérent 104 10 €
  • tarif abonné 104 10 €
  • tarif enfant 10 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • sam. 19 janv. 19h30
  • dim. 20 janv. 15h
  • mar. 22 janv. 19h30
  • mer. 23 janv. 19h30
  • jeu. 24 janv. 19h30
en voir plus

Infos pratiques

séance scolaire jeudi 24 janvier à 14h30

tout public à partir de 10 ans
durée indicative : 1h

en voir plus
Dans la presse

Rythmé par la batterie et la fantaisie de Sébastien Barrier, ce conte musical et graphique est joliment foutraque. Il serait destiné aux enfants. Mais pas besoin de prétexte, ni de kidnapper un gamin, son neveu ou sa filleule, pour le voir, allez-y comme des grands !

Thierry Voisin, Télérama Sortir

À propos

Depuis Chunky Charcoal (2015), on connaissait la passion qu’entretenait le comédien et conteur Sébastien Barrier pour les petits félins. Avec Gus, portrait du chat qui porte ce nom, on en a enfin la confirmation. Recueilli dans les poubelles d’un cinéma d’art et d’essai Gus est un chat atypique. Désespérément agressif malgré tout l’amour qu’on lui dispense, taciturne voire dangereux, l’humeur de ce chat au physique peu engageant est aussi insondable - et indomptable - que les arcanes du processus de création d’une pièce de théâtre. Justement, c’est ce lien fragile qui unit un artiste à son œuvre, mélange de spontanéité et de liberté sans cesse renégociée, que tisse en creux Sébastien Barrier dans Gus. Au milieu du joyeux fourbi qui constitue la scène, devant un dispositif bien rôdé composé d’un écran géant et d’une batterie, l’acteur met son talent pour raconter les histoires au service d’une poésie hybride à la fois tendre et un peu trash. Une fable animalière pour tout public qui, derrière les aventures de cet antihéros à quatre pattes, distille avec ironie une critique des rouages de l’exclusion et nous rappelle, qu’au fond de nous, on a tous quelque chose de Gus.

Distribution

un spectacle de et par Sébastien Barrier
musique : Sébastien Barrier et Nicolas Lafourest
création lumière : Jérémie Cusenier
collaboration artistique : Chloé Gazave
régie générale et lumière : Alice Gill-Kahn ou Elodie Rudelle

son : Jérôme Teurtrie
dessins : Benoît Bonnemaison-Fitte
remerciements à Catherine Blondeau et Chloé Gazave

Artistes

Sébastien Barrier est auteur, performeur et comédien-conteur. Originaire de la Sarthe, il interrompt ses études d’histoire et de lettres à la faculté du Mans pour se consacrer au spectacle vivant. Après s’être formé au cirque et aux arts de la rue, il collabore avec la compagnie Phun à Toulouse. En 2005, il créé le personnage de Ronan Tablantec, marin pêcheur clownesque originaire de Douarnenez, avec lequel il entame un travail d’écriture orale, basé sur une recherche documentaire, qui constitue le cœur de sa démarche artistique. Après Savoir enfin qui nous buvons en 2013, fruit d’une rencontr...

Production, soutiens

Production : Sébastien Barrier
Production déléguée : CPPC – Centre de Production des Paroles Contemporaines, Saint-Jacques-de-la-Lande (35)
Coproduction et soutien :  Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique, Nantes (44) / La Colline, Théâtre National, Paris (75) / Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de la Savoie (73) / Théâtre L’Aire Libre, Saint-Jacques de la Lande (35) / Le Channel, Scène nationale de Calais (62)