Dylan Revisited

17.02.2018

Brillant représentant du folk-rock made in France, The Patriotic Sunday – alias Eric Pasquereau – puise dans le meilleur du répertoire de Bob Dylan pour concevoir Dylan Revisited, un concert spécial interprété en quatuor. Un hommage à la fois fervent et distancié, qui permet de redécouvrir certains des plus beaux joyaux de l’iconique troubadour, récemment couronné du prix Nobel de littérature.

Tarifs

  • tarif plein 15 €
  • tarif réduit 12 €
  • tarif abonné 104 10 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • sam. 17 févr. 21h
en voir plus
en voir plus

Abonnez-vous

  • priorité de réservation
  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert, invitations...
je m'abonne
Dans la presse

Sur scène, aucune fausse note et une classe à toute épreuve. Autour d’un gros travail de réinterprétation des chansons, le quintet se joue des longueurs des textes et des répétitions de rythmes propres au songwriter pour façonner des pièces musicales en escalade.

Benjamin Rullier, Fragil

À propos

Avec Dylan Revisited, The Patriotic Sunday rend un hommage à la fois passionné et distancié à Bob Dylan, troubadour iconique de l’ère moderne, en puisant dans l’éblouissante trilogie Bringing It All Back Home, Highway 61 Revisited et Blonde on Blonde, par laquelle Dylan a fait basculer sa musique dans l’électricité et élevé le folk-rock au rang des beaux-arts. Impulsée plusieurs mois avant la remise du prix Nobel de littérature à l’auteur de Like a Rolling Stone (entre autres joyaux intemporels), cette création réunit, autour de l’homme-orchestre Eric Pasquereau, quatre fidèles accompagnateurs : Paul Loiseau (batterie, chœurs), Julien Chevalier (guitares, claviers, chœurs), Julien Lefeuvre (basse, chœurs) et Léo Prud’homme (piano).

Distribution

chant, guitare : Eric Pasquerau
batterie, chœurs : Paul Loiseau
guitares, claviers, chœurs : Julien Chevalier

basse, chœurs : Julien Lefeuvre
piano : Léo Prud’homme

Artistes

Derrière The Patriotic Sunday se cache le chanteur et guitariste Eric Pasquereau, par ailleurs membre du virulent trio nantais Papier Tigre. Creusant le sillon d’un songwriting sensible et stylé, entre délicatesse folk, friction rock et élégance pop, il compte déjà quatre albums à son actif, le dernier en date étant le très séduisant All I Can’t Forget (2015). En anglais dans le texte, ses chansons douces-amères laissent transparaître l’empreinte de plusieurs bardes anglo-saxons majeurs.

Production, soutiens

coproduction : Murailles Music ; Lieu Unique