23 > 25.03.2017

Sur le plateau, couvert par un amas de papier blanc, se déploie un solo très habité, conçu en étroite collaboration avec Olivier Meyrou, qui signe vidéos et mise en scène. Donnant notamment à voir et entendre Erika Pilet, la mère de Matias Pilet, d’origine chilienne, des images documentaires accompagnent et mettent en relief la superbe chorégraphie acrobatique. Ainsi ouvert sur le vaste monde en hors-scène et mû par un puissant élan vital, ce spectacle extrêmement personnel touche, tout en finesse, à l’universel.

Tarifs

  • tarif plein 20 €
  • tarif réduit 15 €
  • tarif abonné 104 12 €
  • tarif pass 104 12 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Infos pratiques

durée : 1h

en voir plus
Dans la presse

Il est très rare de se trouver face à une telle réussite, où l’art et la vie s’allient, car c’est l’acrobatie en soi, dans son déroulé pénétrant, dans son intensité touchante, qui incarne les douleurs et les tumultes d’une histoire familiale endeuillée. Un amas de papier blanc couvre le plateau, à la fois cocon placentaire immaculé et sorte d’agrès mouvant, masse légère où se débat Matias en un solo fiévreux. C’est comme si cette expérience primitive avait décuplé l'envie de Matias d’éprouver les limites de son corps et l’énergie vitale de son acrobatie. Comme si, au-delà du langage, le corps se chargeait de tout endosser, depuis le manque et la tourmente jusqu’à l’apaisement et le relâchement, lorsqu’enfin il se tient debout. En questionnant ainsi l’origine, la pièce dépasse tout particularisme pour atteindre une dimension universelle. Une vraie catharsis, et une impressionnante réussite !

Agnès Santi, La Terrasse

Distribution

metteur en scène : Olivier Meyrou
dramaturge : Amrita David et Olivier Meyrou
interprète : Matias Pilet
apparitions vidéo : Karen Wenvl, Erika Bustamante et Françoise Gillard, sociétaire de la Comédie-Française
musique : François-Eudes Chanfrault et Sébastien Savine
chant : Karen Wenvl

scénographe : Simon André
créateur lumières : Nicolas Boudier
créateur vidéo : Loïc Bontems
régisseur général : Jules Pierret
régisseur lumière : Sofia Bassim
régisseur son / vidéo : Marie-Pascale Bertrand et Yohann Gilles
stagiaires : Léo Ricordel et Pierre Audoynaud

Artistes

Olivier Meyrou entre à la FEMIS et étudie ensuite à New York, dans le cadre de la Villa Médicis hors les murs. Il réalise Bye Bye Apartheid (2004), L'Avocat du diable (2008). Il reçoit le Teddy Award à la Berlinale de 2007 pour Au-delà de la haine. Son film interdit sur Yves Saint Laurent, Célébration, fait partie de la sélection Panorama à la Berlinale de 2008. Parade, le film sur Fabrice Champion est sélectionné pour l’édition 2013 du festival de Berlin. Et les festivals de Hamburg, Milan, Vilnus… Dramaturge du spectacle Acrobates, Olivier a mis en scène La petite fille aux allumettes à...

Production, soutiens

Production déléguée : Le Monfort / Coproduction et résidence : Les Subsistances 15-16 / La Brèche - Pôle Nationale des Arts du Cirque - Cherbourg - Octeville, le théâtre La Passerelle - scène nationale de Gap et des Alpes du Sud / Résidence de création : le Quai - Angers. Avec le soutien de la Chartreuse de Villeuneuve lez Avignon, Centre national des écritures du spectacle.
Remerciements António Câmara Manuel.