Eins Zwei Drei

20 > 24.02.2019

avec le Théâtre de la Ville

Lorsqu’un musée ultra-moderne se referme comme un piège sur trois visiteurs épinglés dans leurs conflits d’humains trop humains… Avec Eins Zwei Drei, le metteur en scène suisse Martin Zimmermann entend prendre au collet les thèmes de l’autorité, de l’abus de pouvoir, de la soumission et de la liberté. Comment les relations les plus banales dérapent en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire vers des sommets de fureur et de folie ? Entre danse, théâtre et cirque, accompagné live par le pianiste Colin Vallon, un jeu cruel comme un huis-clos qui éclabousse sur les cimaises trop blanches.

Tarifs

  • plein tarif 25 €
  • tarif réduit 20 €
  • tarif abonné 104 18 €
  • tarif adhérent 104 18 €
  • tarif enfant 18 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • jeu. 21 févr. 20h30
  • ven. 22 févr. 20h30
  • sam. 23 févr. 20h30
  • dim. 24 févr. 20h
en voir plus

Infos pratiques

durée indicative : 1h30

conseillé à partir de 12 ans

en voir plus
Dans la presse

Le talent inouï de Martin Zimmermann tient pour une bonne part dans sa capacité à inventer simultanément le temps et l’espace dans lesquels son personnage ne cesse d’évoluer.

Hugues Le Tanneur, Libération

À propos

Ils sont trois personnages. Ils s’appellent Eins Zwei Drei. Ils déambulent comme tant d’autres dans un musée d’art contemporain aux cimaises aussi blanches que l’art aseptisé qu’il expose. Soudain, c’est la grande bascule. Un détail, un accent, un pas de côté et voilà que le trio vrille et se déglingue dans tous les sens. C’est la guerre, la haine qui sort pendant que les corps bataillent et s’accrochent. Pour cette nouvelle pièce interprétée par trois danseurs-acrobates et non des moindres - Tarek Halaby, Dimitri Jourde et Romeu Runa -, Martin Zimmermann entend prendre au collet les thèmes de l’autorité, de l’abus de pouvoir, de la soumission et de la liberté. Comment les relations les plus banales dérapent en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire vers des sommets de fureur et de folie ? A quel point la violence intime de chacun est-elle contenue ? Quels détails irrationnels font exploser la carapace ? En choisissant comme fond d’écran, un musée propre et règlementé, aussi sécurisé qu’une banque, Martin Zimmermann exacerbe cette crise sous haute tension qui se résume par une question : « Comment vont- ils survivre ? » Un jeu crucial, entre danse, théâtre et cirque, accompagné live par le pianiste Colin Vallon. Huis-clos, attention !

Distribution

concept, mise en scène, chorégraphie et costumes : Martin Zimmermann
créé avec et interprété par : Tarek Halaby, Dimitri Jourde, Romeu Runa et Colin Vallon
création musicale : Colin Vallon
dramaturgie : Sabine Geistlich
scénographie : Martin Zimmermann, Simeon Meier
conception décor, coordination technique : Ingo Groher
création son : Andy Neresheimer

création lumière : Jérôme Bueche
collaboration à la mise en scène et oeil extérieur : Eugénie Rebetez
assistante à la mise en scène : Sarah Büchel
création régie plateau : Roger Studer
construction du décor : Ingo Groher, Ateliers Théâtre Vidy-Lausanne
peinture décorative : Michèle Rebetez-Martin
confection costumes : Katharina Baldauf, Doris Mazzella

Artistes

Martin Zimmermann est metteur en scène, chorégraphe, scénographe et acteur physique. Il grandit à Wildberg, un petit village en Suisse. Après des études de décorateur à Zurich, il se forme au Centre National des Arts du Cirque en France. Depuis une vingtaine d’années, il chorégraphie et met en scène des pièces de théâtre sans parole, visuelles et physiques, où le corps et les objets animés dialoguent au milieu de scénographies mobiles jusqu’à faire disparaître de façon magique la limite entre réalité et fiction. Son travail est présenté dans le monde entier, entre autre à la BAM New York, Théâ...

Production, soutiens

Production : MZ Atelier
Coproduction : Biennale de la danse de Lyon 2018 / Kaserne Basel  / Les 2 Scènes, scène nationale de Besançon / Les Théâtres de la Ville de Luxembourg / Le Volcan, scène nationale du Havre / Maillon, Théâtre de Strasbourg – Scène européenne / Maison de la Culture Bourges -Scène Nationale / Scène Nationale du Sud-Aquitain / Spectacles Français Bienne / Théâtre de la Ville, Paris / Theater Casino Zug / Theater Chur / Théâtre Vidy-Lausanne / Zürcher Theater Spektakel.
Avec le soutien de : Ernst Göhner Stiftung / Corymbo Stiftung / Bourse pour l’écriture de musique de spectacle de la SSA – Société Suisse des Auteurs, Stanley Thomas Johnson Stiftung.
Remerciements : IG Rote Fabrik, Theater Neumarkt, Zurich.

La Compagnie Martin Zimmermann bénéficie d’un contrat coopératif de subvention entre la Ville de Zurich-affaires culturelles, le Service aux affaires culturelles du Canton de Zurich et Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture.

 Résidence de fin de création au Théâtre Vidy-Lausanne, première le 24 avril 2018