Le Pas Grand Chose

12 > 16.02.2019

dans le cadre du festival Les Singuliers

Une banane est-elle vraiment ce qu’on prétend qu’elle est ? Qu’y a-t-il derrière un point ? Avec Le Pas Grand Chose, Johann Le Guillerm met son environnement en chantier, refusant les définitions et les concepts. Seul devant son établi, il passe au crible, triture et remet indéfiniment en question le moindre signe. Penseur à haute voix, ingénu ingénieux, le circassien, qui ne cesse de repousser les limites de sa discipline, ajoute un volet minimal en forme de conférence-performance, à sa recherche expérimentale au long cours, « Attraction ».

Complet

Tarifs

  • plein tarif 15 €
  • tarif réduit 12 €
  • tarif abonné 104 10 €
  • tarif adhérent 104 10 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • mar. 12 févr. 19h30 Complet
  • mer. 13 févr. 19h30 Complet
  • jeu. 14 févr. 19h30 Complet
  • ven. 15 févr. 19h30 Complet
  • sam. 16 févr. 19h30 Complet
en voir plus

Infos pratiques

durée indicative : 1h20

en voir plus
Dans la presse

Le Guillerm est un manipulateur de fond il aime la longue durée et il savoure le minuscule. II bâtit une cosmogonie personnelle d’un charme étrange et d’un humour pataphysique nouveau dans laquelle on plonge avec délice, tous neurones aux aguets.

Emmanuel Bouchez, Télérama

À propos

« Perturber les fausses évidences » : voilà le chantier auquel s’attèle Johann Le Guillerm depuis plus de 15 ans. Une reconstruction poétique et radicale du monde et de ses différentes épaisseurs qu’il a intitulé « Attraction » et qu’il a décliné en plusieurs formes. À grande ambition, le circassien préconise un retour à zéro, au « pas grand chose ». Avec cette tentative pataphysique ludique, il se débarrasse du superflu, des certitudes et des agrès pour tenter de regarder ce qui l’entoure avec un œil non formaté. Les acrobaties qu’il présente dans cette conférence performée sont celles des mots et de la pensée à contre-courant de toute logique instituée. Seul devant un établi, dont l’espace est rétroprojeté au mur, il interroge, dissèque et expérimente le moindre petit bout d’environnement, en commençant par un simple point comme origine de l’Univers. Chacun des objets, signes ou produits qui passent par ses mains devient prétexte à déconstruire puis à réinventer les lois physiques et mathématiques, détraquant au passage les assignations et autres prêt-à-penser. Mine de rien, Le Pas Grand Chose fourmille de connaissances essentielles et la « science de l’idiot » débroussaille une voie d’émancipation inespérée.

Distribution

création lumière : Anne Dutoya
régie lumière : Flora Hecquet
régie vidéo : David Dubost
création sonore : Alexandre Piques

vidéo graphiste : Christophe Rannou
costume : Anaïs Abel
fabrication et construction : Sylvain Ohl
déco : Alexandra Boucan

Artistes

Issu de la première promotion du Centre National des Arts du Cirque, Johann Le Guillerm a fondé sa compagnie Cirque ici en 1994 après avoir collaboré avec Archaos et le Théâtre Dromesko. Pendant un an et demi, il entreprend un tour du monde au cours duquel il se confronte à des territoires traumatisés et autarciques. Un ébranlement des certitudes qui aboutit au projet de recherche « Attraction ». Mêlant spectacle sur piste (Secret), sculptures (La Motte, Les Imperceptibles, Les Architextures), installations (Les Imaginographes) et performance (Le Pas Grand Chose), il mène cette suite d’expérim...

Production, soutiens

Production : Cirque ici
Coproduction : 2 Pôles Cirque en Normandie -La Brèche à Cherbourg - Cirque-Théâtre - d’Elbeuf / Agora - Pôle national des arts du cirque de Boulazac / Archaos - Pôle National - des Arts du Cirque Méditerranée / Le Grand T - Théâtre de Loire Atlantique / Le Monfort - Paris / Tandem scène nationale / Théâtre de l’Agora - scène nationale d’Evry et de  l’Essonne / Les Treize Arches - scène conventionnée de Brive / Le Volcan – Scène - nationale du Havre / CREAC – La cité Cirque de Bègles.
Johann Le Guillerm a été accueilli en résidence d’écriture au Monastère de Saorge dans le cadre de l’opération « Monuments en mouvement » du Centre des monuments nationaux.
Résidences de création : Théâtre de l’Agora - scène nationale d’Evry et de l’Essonne, Le Channel - scène nationale de Calais, Comédie de Caen - CDN de Normandie, 2 Pôles - Cirque en Normandie - La Brèche à Cherbourg – Cirque-Théâtre d’Elbeuf.
Avec le soutien du Conseil département de l’Essonne.
La compagnie est subventionnée par le Ministère de la Culture (DGCA et DRAC Ile-de-France), la Région Ile-de-France, la Ville de Paris et l’Institut Français /Ville de Paris.