Pavillon Noir

08 > 19.01.2019

Allons-nous laisser l’utopie Internet de démocratisation des savoirs et d’émancipation se transformer en l’outil le plus sophistiqué de surveillance de masse ? Telle est la question, hautement politique, que les collectifs O’SO et Traverse ont décidé de porter à la scène dans Pavillon Noir. Faisant le pari de n’utiliser aucune nouvelle technologie, ils redoublent d’inventivité scénique pour raconter, dans une épopée tout en nuances, les histoires emmêlées de légendes du deep web.


À l'issue de la représentation du mercredi 16 janvier, une rencontre aura lieu avec l'équipe du spectacle.

Tarifs

  • plein tarif 25 €
  • tarif réduit 16 €
  • tarif adhérent 104 10 €
  • tarif abonné 104 10 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • mar. 08 janv. 20h
  • mer. 09 janv. 20h
  • jeu. 10 janv. 20h
  • ven. 11 janv. 20h
  • sam. 12 janv. 20h
  • mar. 15 janv. 20h
  • mer. 16 janv. 20h
  • jeu. 17 janv. 20h
  • ven. 18 janv. 20h
  • sam. 19 janv. 20h
en voir plus

Infos pratiques

durée indicative : 2h15

abonnement : spectacle de la liste
A+ "je suis curieux"

en voir plus

Abonnez-vous

  • priorité de réservation
  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert, invitations...
je m'abonne
Dans la presse

C’est riche, bien joué, dans une esthétique léchée, aux couleurs acidulées… on est impressionné par l’agilité et la créativité du collectif OS’O qui avait déjà été repéré lors du festival Impatience 2015.

Stéphane Capron, Scèneweb

À propos

Le collectif OS’O n’a pas son pareil pour transformer des sujets éminemment politiques en un théâtre aussi joyeux que documenté. En 2015, il mixait talk-show philosophique sur la dette à une histoire vaudevilienne de famille, empêtrée dans des affaires de successions. Pour Pavillon Noir, c’est sur les dangereuses mers du deep web qu’ils partent à l’aventure. Allons-nous laisser cet espace d’accès à la connaissance et d’émancipation devenir l’outil le plus sophistiqué de surveillance de masse, s’interrogent-ils ? Pour ouvrir des brèches, sans apporter de réponses toute faites, ils ont confié l’écriture au collectif de jeunes auteurs et autrices Traverse, deux contraintes en étendard : prendre toutes les décisions collectivement et n’utiliser aucune technologie dans la mise en scène. Ces dernières ne font que redoubler leur inventivité théâtrale. À incarner des tutos YouTube, des poèmes lignes de codes ou des rencontres en lignes, c’est un véritable « langage Internet scénique » qui se matérialise sous nos yeux. Mais parce qu’ils sont avant tout des formidables conteurs, OS’O et Traverse s’ingénient à nous raconter des histoires, toutes inspirées de fait réels - Bassel Khartabil, hacker syrien voulant sauver Palmyre, Ross Ulbricht, fondateur du site de vente de drogue Silk Road, etc. - Une épopée contemporaine.

Distribution

un projet du Collectif OS’O écrit par le Collectif Traverse
auteurs : Adrien Cornaggia, Riad Gahmi, Kevin Keiss, Julie Ménard, Pauline Peyrade, Pauline Ribat & Yann Verburgh.
acteurs : Jérémy Barbier d’Hiver et Logan De Carvalho (en alternance), Moustafa Benaïbout, Roxane Brumachon, Bess Davies, Mathieu Ehrhard, Marion Lambert & Tom Linton.

vigie/coordination artistique : Cyrielle Bloy & Baptiste Girard
scénographie : Ingrid Pettigrew
costumes :
Aude Désigaux
maquillage : Carole Anquetil
création lumières : Jérémie Papin
régie générale : Emmanuel Bassibé
musique : Martin Hennart

Production, soutiens

Production déléguée : le Collectif OS’O
Coproduction : le Gallia théâtre - scène conventionnée de Saintes ; Le Quartz – Scène nationale de Brest ; le Fonds de dotation du Quartz de Brest ; le TnBA - Théâtre national de Bordeaux Aquitaine ; Le CENTQUATRE-PARIS; le Centre dramatique national de Normandie – Rouen ; Le Canal Théâtre du Pays de Redon – scène conventionnée pour le théâtre ; le Centre dramatique national de Tours – Théâtre Olympia ; le Phénix - scène nationale de Valenciennes, dans le cadre du CAMPUS, Pôle européen de création ; la scène nationale d’Aubusson ; la Scène nationale du Sud-Aquitain – Théâtre de Bayonne ; les Treize Arches – scène conventionnée de Brive ; Carré-Colonnes, scène cosmopolitaine Saint Médard en Jalles /Blanquefort ; Théâtre Roger Barat - Ville d'Herblay ; Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Scène nationale ; l’OARA - Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine ; l’IDDAC – Institut Départemental de Développement Artistique et Culturel – Agence culturelle de la Gironde.
Projet soutenu par La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon – Centre national des écritures du spectacle ; la Direction Régionale des Affaires Culturelles – Drac Nouvelle-Aquitaine ; le Fonds de soutien à la création de la Mairie de Bordeaux ; le fonds d’insertion de l’éstba financé par la Région Nouvelle-Aquitaine, la SPEDIDAM.
Accueilli en résidence de création au Gallia Théâtre.
Remerciements à l’équipage de la Recouvrance à Brest.
Le Collectif OS’O est conventionné par le Ministère de la Culture (DRAC Nouvelle-Aquitaine), soutenu par le Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine, le Conseil départemental de la Gironde et la Ville de Bordeaux.