Ermitologie

24 > 27.01.2018

dans le cadre du Festival LES SINGULIERS #2

Dans une vision étendue de la sculpture, Coco Petitpierre et Yvan Clédat créent des œuvres protéiformes, habitées de l'intérieur. Dans le spectacle Ermitologie, un Homme qui marche, une Vénus paléolithique, un oiseau monstrueux et une boule végétale évoluent dans un même espace, autour d'une grotte dorée comme un petit temple hindou. Un mélange de références artistiques, littéraires et de jeux de matière qui dessine un univers singulier.

Complet

Tarifs

  • tarif plein 15 €
  • tarif réduit 12 €
  • tarif abonné 104 10 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • mer. 24 janv. 19h Complet
  • jeu. 25 janv. 19h Complet
  • sam. 27 janv. 18h Complet
en voir plus
en voir plus
Dans la presse

Autant de drôlerie et de poésie, autant de simplicité que dedésinvolture et de beauté gestuelle et vocale, voilà qui force l’admiration !

Fabienne Arvers, Les Inrockuptibles

À propos

Qu’elles soient inspirées par la nature (Abysse, 2014) par l’histoire de l’art (La Parade moderne, 2013) ou par un mélange de références (dans Bataille, présenté en 2015 au CENTQUATRE, on pouvait voir évoluer deux armures et deux buissons sur un sol en marqueterie), ces « sculptures à activer » impliquent le corps tout entier, qu’elles dissimulent complètement.

Sur le plateau d’Ermitologie, de nombreuses références se superposent, dans un jeu d’anachronismes et d’antagonisme des matières et des formes. Le dallage en marbre du sol et une grotte surmontée de nature sont inspirés par des tableaux de la Renaissance italienne, tandis que l’étrange oiseau ébouriffé qui s’est posé là sort tout droit d’un tableau de l’artiste surréaliste Max Ernst, ce qui ne l’empêche pas de citer des extraits de La Tentation de saint Antoine, de Flaubert. En fait d’ermite, un Homme qui marche, inspiré de l’œuvre d’Alberto Giacometti, se déplace sur le plateau, habité par une Vénus paléolithique et une boule végétale. Au gré des interactions entre les créatures de Clédat & Petitpierre, des histoires se tissent, chargées d’émotions, de sensations et d’humour.

Distribution

conception, mise en scène, sculptures : Clédat & Petitpierre
son : Stéphane Vecchione
lumières : Yan Godat
régie robot : Yvan Clédat

avec L’homme qui marche : Sylvain Riéjou, La Boule végétale : Erwan Ha Kyoon Larcher, La Vénus paléolithique : Coco Petitpierre ; la voix (La Tentation de saint Antoine, de Gustave Flaubert) : Jean-Charles Dumay

Médias
  • Visuel saison 17-18
  • Ermitologie - Clédat & Petitpierre 3 © Yvan Clédat
  • Ermitologie - Clédat & Petitpierre © Yvan Clédat
Artistes
Clédat & Petitpierre

Clédat & Petitpierre

Artiste résident

Couple d’artistes fusionnel, Yvan Clédat et Coco Petitpierre se sont rencontrés en 1986. Sculpteurs, performeurs et metteurs en scène, ils interrogent tour à tour l’espace d’exposition et celui de la scène au travers d’une œuvre protéiforme et amusée dans laquelle leurs corps sont régulièrement mis en jeu. Leurs œuvres sont indifféremment présentées dans des centres d’art, des musées, des festivals ou des théâtres, en France et à l’étranger. En parallèle de leur activité artistique commune, ils travaillent ensemble ou séparément, comme costumière ou scénographe, avec de nombreux metteurs en sc...

À découvrir également
Production, soutiens

production : Lebeau et associés / avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings / coproduction : Nanterre-Amandiers Centre dramatique National far° festival des arts vivants Nyon (Suisse) ; le CENTQUATRE-PARIS dans le cadre des résidences de création / avec le soutien de la DRAC Ile-de-France pour l’aide au projet