Campana

23.11 > 22.12.2018

dans le cadre de la programmation avec le Théâtre de la Ville

Deux personnages en quête de lumière arrivent d’un ailleurs. Ils ont connu la lueur des tréfonds, ils cherchent l’éclat des sommets... Titoune et Bonaventure Gacon sonnent la cloche, accompagnés par les musiciens Thomas Barrière et Bastien Pelenc. Le temps passe mais la patte Trottola est inchangée, faite d’exploits virtuoses et de petits riens, ces instants furtifs où une mimique, un regard ahuri ou un dos vouté nous arrachent autant de rires que de larmes. Ding dong ! Il est l’heure de retrouver ces interprètes fascinants qui délient leurs corps pour aimanter nos coeurs.

Tarifs

  • plein tarif 22 €
  • tarif réduit 18 €
  • tarif adhérent 104 15 €
  • tarif abonné 104 15 €
  • tarif enfant 15 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • mar. 11 déce. 20h Complet
  • mer. 12 déce. 20h Complet
  • ven. 14 déce. 20h Complet
  • sam. 15 déce. 20h Complet
  • mar. 18 déce. 20h Complet
  • mer. 19 déce. 20h Complet
  • ven. 21 déce. 20h Presque complet
  • sam. 22 déce. 20h Complet
en voir plus

Infos pratiques

tout public à partir de 10 ans
durée indicative : 1h30

en voir plus

Abonnez-vous

  • priorité de réservation
  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert, invitations...
je m'abonne
Dans la presse

Campana possède cette force onirique, éléphantesque qui permet de fuir le quotidien. La "tentative de faire du cirque" s’est muée en réussite. Magique.

Patrick Seghi, La Voix du Nord

À propos

Deux personnages en quête de lumière arrivent d’un ailleurs. Ils ont connu la lueur des tréfonds, ils cherchent l’éclat des sommets. Stupeur ! Des regards convergent vers la piste. Des spectateurs sont là, si proches et autour d’eux... Après Matamore, co-signé avec le Petit Théâtre Baraque et joué plus de 300 fois en France et à l’étranger, le Cirque Trottola (toupie en italien) revient à sa cellule originelle. Un duo devenu quatuor avec les multi-instrumentistes touche-à-tout Thomas Barrière et Bastien Pelenc. Avec leurs instruments nus ou trafiqués, installations et autres machines sonores, ils sont les compagnons de cordée de cette ascension menée par Titoune et Bonaventure Gacon, interprètes fascinants qui aimantent toutes les émotions. Car la patte Trottola, miraculeuse et singulière, n’a pas changé : faite d’exploits virtuoses (trapèze volant, portés acrobatiques...) et d’impalpables petits riens, ces instants furtifs où une mimique, un regard ahuri ou un dos fatigué sont les détails du paysage pointilliste qu’ils font de la condition humaine. Dans Campana, la cloche sonne et le temps passe, inexorablement... Et il est temps. Le temps de retrouver ces artistes singuliers qui explorent la piste pour y déplier délicatement les ourlets de l’âme humaine.

Distribution

conception : artistes du Cirque Trottola
en piste : Titoune & Bonaventure Gacon
aux instruments : Thomas Barrière & Bastien Pelenc
régie lumière et son : Joachim Gacon-Douard
fille de piste : Jeanne Maigne
costumes : Anne Jonathan
équipage chapiteau : Sara Giommetti, Guiloui Karl & Florence Lebeau
conseillers techniques, artistiques et acrobatiques : Jérémy Anne, Florian Bach, Filléas de Block, François Cervantes, Grégory Cosenza, François Derobert, Pierre Le Gouallec & Nicolas Picot

constructions : Scola Teloni, CEN.Construction, Atelier Vindiak & Lali Maille
maitre d’art : Paul Bergamo - Fonderie Cornille-Havard
visuels : Paille (décors cloche) & Nathalie Novi (peinture affiche)
production et diffusion : Marc Délhiat

Artistes

Fidèle au chapiteau, aux exploits, au burlesque et à l’art du clown, le Cirque Trottola utilise l’art circassien pour raconter l’âme humaine. Il est né en 2002 avec l’acrobate Titoune, le clown-porteur Bonaventure Gacon et Laurent Cabrol qui créent ensemble leur premier spectacle éponyme sous chapiteau. En 2007, ils sont rejoints par le jongleur danois Mads Rosenbeck pour Volchok. Leur troisième spectacle Matamore se crée en 2012 avec le Petit Théâtre Baraque. Joué plus de 300 fois en France et à l’étranger, le spectacle est unanimement salué, tant pour l’originalité de son dispositif (les art...

À découvrir également
Production, soutiens

Production : La Toupie
Coproduction : Le Prato – Pôle National des Arts du Cirque à Lille - Furies – Pôle National Cirque et Arts de la Rue à Châlons-en-Champagne - Les 2 Scènes – Scène Nationale de Besançon ; 2 pôles Cirque en Normandie / La Brèche Cherbourg - Cirque Théâtre d’Elbeuf ; Cirque Jules Verne – Pôle National Cirque et Arts de la Rue d’Amiens - L’Agora - Pôle National des Arts du Cirque de Boulazac Nouvelle Aquitaine - Théâtre Firmin Gémier/La Piscine – Pôle National Cirque d’Ile-de-France ; Le Carré Magique Lannion Tregor-Pôle national Cirque en Bretagne / La Cascade - Pôle National Cirque Bourg-St-Andéol
Coréalisation : Théâtre de la Ville-Paris ; le CENTQUATRE-PARIS
Aides : Ministère de la Culture et de la communication – Direction Générale de la création artistique (aide à la création) et Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône-Alpes (aide au projet), Région Auvergne-Rhône-Alpes (aide au projet), La SPEDIDAM.