Désirer tant

texte et mise en scène : Charlotte Lagrange

11 > 12.12.2019

  • au Théâtre Louis Aragon de Tremblay-en-France

 dans le cadre du Festival Impatience

Est-il possible de s’émanciper en collaborant avec l’occupant ? À partir de l’histoire de sa propre grand-mère enrôlée dans l’administration nazie, Charlotte Lagrange convoque le destin des « malgré-elles » et livre une fresque sur trois générations où se mêlent intime et politique.

Tarifs

  • tarif adhérent 6 €
  • tarif réduit 6 €
  • tarif abonné 6 €
  • plein tarif 12 €
  • pass impatience
  • pass impatience pro
  • pass impatience réduit
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • mer. 11 déce. 20h30
  • jeu. 12 déce. 20h30
en voir plus

Infos pratiques

durée indicative : 2h15

en voir plus

Abonnez-vous

  • priorité de réservation
  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert, invitations...
je m'abonne
À propos

Tout commence comme dans un rêve, dans une forêt profonde peuplée de sapins, quelque part dans le sud des Vosges. Accompagnée de sa mère, Véra disperse les cendres d’une grand-mère dont elle n’avait jusque-là jamais soupçonné l’existence. Surgit alors la figure de cette aïeule, mobilisée par les nazis dans le cadre du service de travail obligatoire - le sordide Reichsarbeitsdienst - et qui trouva auprès de l’occupant allemand un moyen d’échapper à la violence de son père. Dans cette fresque composée d’allers-retours entre la Seconde Guerre mondiale, les Trente glorieuses et aujourd’hui, Charlotte Lagrange s’appuie sur son histoire personnelle pour tisser une histoire de femmes sur trois générations. En creux, c’est aussi de la mémoire tourmentée de l’Alsace et de ses 15 000 « malgré-elles » dont s’empare la metteure en scène et philosophe, qui déplie avec légèreté l’éternelle tension entre désir insatiable de liberté et compromission éthique.

Distribution

avec : Jonas Marmy, Constance Larrieu, Clara Lama Schmit, Marie-Aude Weiss et Hugues De La Salle
collaboration à la mise en scène : Valentine Alaqui
dramaturgie : Mariette Navarro
musique et sons : Samuel Favart-Mikcha

lumières : Mathilde Chamoux
régie générale et construction : Baptiste Douaud
scénographie : Camille Riquier assistée de Juliette Desproges
costumes : Oria Steenkiste assistée de Louise Perra et Juliette Gaudel

Production, soutiens

production : La Chair du Monde
coproduction : La Filature - Scène Nationale - Mulhouse, Le NEST - CDN transfrontalier de Thionville-Grand Est, Le Nouveau Relax - Scène Conventionnée de Chaumont.
avec le soutien de : La DRAC Grand Est, la SPEDIDAM, La Comédie de Béthune - CDN Hauts-de-France, Théâtre Joliette, Scène Conventionnée pour les écritures contemporaines, La Chartreuse de Villeneuve-Lez-Avignon – Centre National des écritures du spectacle, Théâtre Ouvert et avec la participation artistique du Jeune Théâtre National. La compagnie est en convention triennale avec la Région Grand Est dans le cadre de l'aide à la structuration. Ce spectacle bénéficie de septembre 2020 à août 2022 du soutien de la Charte d’aide à la diffusion signée par l’Onda, l’Agence culturelle Grand-Est, l’OARA Nouvelle Aquitaine, l’ODIA Normandie, Occitanie en scène et Spectacle Vivant en Bretagne.
Ce texte est lauréat de l’Aide à la création de   textes dramatiques – ARTCENA