• #théâtre

Là où je croyais être il n’y avait personne

04 > 05.12.2021

  • Hors les murs - au Théâtre de Sartrouville et des Yvelines - CDN

dans le cadre du Festival Impatience

Que se passe-t-il dans la tête d’une personne qui écrit ? Bert et Ange, les personnages de Bertrand Poncet et Anaïs Muller, tentent de répondre à cette question en côtoyant Marguerite Duras, rencontrée à l’improviste. Entre réalité et fiction, Là où je croyais être il n’y avait personne invoque les fantômes de la littérature pour mieux se perdre dans les abîmes de l’écriture.

 

Pass Impatience : découvrez tous les spectacles en illimité (de 30 à 35€) !
Avec votre pass, assistez à au moins 7 projets et votez pour votre spectacle coup de cœur.

Tarifs

  • tarif adhérent 6 €
  • tarif jeune 6 €
  • tarif réduit 6 €
  • tarif abonné 6 €
  • tarif plein 12 €
  • tarif adhérent impatience
  • parcours pros impatience

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • sam. 04 déce. 19h
  • dim. 05 déce. 15h30
en voir plus

Infos pratiques

durée indicative : 1h15
→ réservez un Pass Impatience
navette aller-retour gratuite vers le Théâtre de Sartrouville
→ réservez la navette

Théâtre de Sartrouville et des Yvelines - Centre Dramatique National
Place Jacques Brel
78500 Sartrouville

en voir plus

Abonnez-vous

  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert
  • invitations...
je m'abonne
À propos

Les metteur·e·s en scène Anaïs Muller et Bertrand Poncet n’hésitent pas à mélanger le vrai au faux, leurs propres vies et la pure fiction pour créer leurs personnages de scène, déjà présents dans le cycle Les Traités de la perdition dont Là où je croyais être il n’y avait personne est le deuxième volet. Alors que Bert et Ange jouaient à faire du théâtre pour tromper l’ennui et devenir d’autres personnes dans Un jour j’ai rêvé d’être toi, les voici de nouveau mettant de côté fantasmes fanés et vies rêvées pour commencer à écrire une histoire qui leur est propre. Lors d’un bal, alors qu’ils sont à la recherche d’une idole, c’est Marguerite Duras descendue du ciel qui vient leur porter secours. Le duo tente alors de voir le monde à travers les yeux de l’écrivaine et de l’entendre depuis sa perspective pour comprendre enfin ce que peut avoir en tête celui qui se met à écrire.

Distribution

de et avec : Anaïs Muller & Bertrand Poncet
collaboration dramaturgie : Pier Lamandé
scénographie : Charles Chauvet
création lumière : Diane Guérin
création musique : Antoine Muller et Philippe Veillon

création vidéo : Romain Pierre
régisseur lumière et son en tournée : Paul Coissac
régie générale : Jacky Prain
administration/production : in’8 circle • maison de production / Anne Rossignol & Lucie Julien


Production, soutiens

Production : Shindô
Coproduction et soutiens : Théâtre d’Arles, scène conventionnée art et création, nouvelles écritures, Théâtre La passerelle – Scène Nationale de Gap et des Alpes du Sud, Théâtre du Bois de l’Aune à Aix-en-Provence, La Comédie de Picardie, scène conventionnée à Amiens, La Chartreuse - Centre National des Ecritures du Spectacle à Villeneuve-lez-Avignon.
La création Là où je croyais être il n’y avait personne a reçu une aide à la création de la DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône ainsi que de la Spedidam dans le cadre de l’aide à création et la diffusion.