• #rencontres

avec AOC

ANNULÉ

dans le cadre du festival Les Singulier·e·s

Annulé

⚠️ En raison du mouvement social d’une partie des équipes du CENTQUATRE-PARIS, les rencontres C'le chantier des idées sont annulées. Les publics ayant réservé seront contactés par la billetterie pour proposer un report ou un remboursement. N'hésitez pas à contacter directement la billetterie pour plus d'informations au 01 53 35 50 00 ou via le courriel billetterie@104.fr du mardi au vendredi de 14h à 18h et les week-ends de 12h à 18h.

 

Tout comme les créations, les idées sont en mouvement. En résonance directe avec les expositions et spectacles du festival Les Singulier·e·s, en écho avec l’usage des lieux et la diversité des publics du CENTQUATRE-PARIS, une dizaine d’auteurs et autrices du quotidien d’idées AOC délivrent une parole à la fois unique et multiple, simultanée et itinérante. Un parcours de "conférences minute", de courts temps d’intelligence partagée, comme autant de rendez-vous avec les idées d’aujourd’hui, par celles et ceux qui les font et défont.

Annulé

Tarifs

en accès libre

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus
en voir plus
Au programme

en écho à [ƷAKLIN] JACQUELINE d'Olivier Martin-Salvan et Philippe Foch
La langue indomptable
par Julie Neveux

Loin d’être une réalité figée, la langue est façonnée par les usages, les emprunts transnationaux et la créativité des locuteurs, elle est en mouvement constant et déborde des cadres qui lui sont assignés.

Julie Neveux est agrégée d’anglais et maîtresse de Conférences en linguistique à l'Université de Paris-Sorbonne, Julie Neveux est notamment l’autrice de Je parle comme je suis, essai dans lequel elle analyse les importations, détournements et créations linguistiques par lesquels notre langue se transforme et qui sont le reflet d’évolutions de nos aspirations et de nos sensibilités.


en écho à L’Oiseau-Lignes de Chloé Moglia et Marielle Chatain
Quand des lignes font surgir des mondes
par David Bessis

Les mathématiques peuvent être un lieu humain et accueillant, à la portée de tous, pourvu que nous sachions renouer avec le sens de l’observation et la curiosité de notre enfance.

David Bessis est mathématicien. Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, il a été professeur assistant à Yale puis chercheur au CNRS. Il a créé et dirige aujourd’hui une société spécialisée en intelligence artificielle. Dans son nouveau livre Mathematica, il présente une manière intuitive et sensible de pratiquer les mathématiques.


En librairie / 104corners
Migrations et raison
par François Héran

Débats constants sur l’islam et la laïcité, crise de l’accueil des personnes exilées : le thème de l’immigration fait l’objet d’appropriations politiques et de controverses nombreuses en France et en Europe. François Héran s’attache à analyser les arguments de ces débats et à les remettre en perspective, en s’appuyant notamment sur des données démographiques et en mettant en lumière les enjeux politiques et éthiques que nous posent les migrations.

François Héran est sociologue, démographe et anthropologue. Il a coordonné de vastes enquêtes démographiques et dirigé l’Ined pendant 10 ans. Depuis 2018, il est professeur au Collège de France, où il occupe la chaire "Migrations et sociétés". Il dirige l’Institut Convergences Migrations du CNRS.


En librairie / 104corners
La France n’est pas un hexagone
par Quentin Deluermoz

Pour comprendre la complexité de la formation de l’État-nation depuis le XVIIIe siècle et porter des récits alternatifs à celui « roman national », il faut élargir la perspective et replacer l’histoire de la France dans un contexte global.

Quentin Deluermoz est professeur des universités en histoire contemporaine à l’Université de Paris. Ses recherches portent sur l’histoire sociale et anthropologique des ordres et des désordres et sur l’histoire transnationale et globale de la France et de l’Europe au XIXe siècle.


En écho à l’exposition Uber Life de Tassiana Aït Tahar
Des jeunesses !
par Yaëlle Amsellem-Mainguy

La "jeunesse" est trop souvent conjuguée au singulier. L’entrée dans la vie adulte recouvre bien des réalités et des vécus différents, inégalement audibles, selon qu’on soit un garçon ou une fille, en ville ou en campagne, et aussi, selon qu’on soit pris ou non dans des nécessités économiques immédiates.

Yaëlle Amsellem-Mainguy est docteure en sociologie et chargée de recherche à l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, s’intéresse à l’entrée dans l’âge adulte. Elle a publié en 2021 Les filles du coin (Presses de Sciences Po), une enquête monographiques sur le quotidien des jeunes femmes en milieu rural.


En écho à l’exposition Uber Life de Tassiana Aït Tahar
Au bout du clic
par Antonio A. Casilli

En attendant les robots, ce sont bien des êtres humains qui font tourner les plateformes numériques qui imprègnent toutes les facettes de notre quotidien. Des jeunes, souvent précaires, suspendus à leur écran en attendant que tombe le prochain micro-job.

Antonio Casilli est professeur de sociologie à Télécom (Institut Polytechnique de Paris) et travaille depuis une dizaine d’années sur les réseaux sociaux en ligne et le travail à l’ère du numérique. Il a publié en 2019 En attendant les robots (Seuil), une enquête sur le travail du clic.


En écho à l’exposition 40 ans, 70 kg de Eléa-Jeanne Schmitter
Neutrisons !
par Lila Braunschweig

Dépasser le binarisme hommes-femmes implique de penser le « neutre » non à partir d’un étalon masculin excluant la moitié de l’humanité, mais comme un espace de co-existence entre les sexes.

Lila Braunschweig est doctorante à Sciences Po, s’inscrit à la croisée de la philosophie politique et des études de genre pour explorer la possibilité d’une politique du neutre, à rebours des processus sociaux et institutionnels de l’assignation genrée. Elle vient de publier Neutriser : Émancipation(s) par le neutre (Les Liens qui Libèrent).


En écho à LA DIMENSION D’APRÈS de Tsirihaka Harrivel
Démesure des possibles
par Laurent Jeanpierre et Haud Gueguen

Pour faire advenir un futur réjouissant, ou ne serait-ce que la possibilité d’un futur, des récits alternatifs s’écrivent, se racontent et s’expérimentent par les détours de la fiction. L’imagination s’impose comme la seule issue pour sortir de la tétanie et ouvrir les brèches d’une nouvelle dimension de notre civilisation.

Laurent Jeanpierre est professeur de science politique à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne, s’intéresse au changement politique et aux alternatives écologiques et post-capitalistes dans une perspective sociologique. Il a publié dernièrement, avec Haud Guéguen, La perspective du possible. Comment penser ce qui peut nous arriver et ce que nous pouvons faire (La Découverte).

Haud Guéguen est maîtresse de conférences en philosophie au Conservatoire national des arts et métiers. Elle a publié en 2021 Le Choix de la guerre civile. Une autre histoire du néolibéralisme avec Pierre Dardot, Christian Laval et Pierre Sauvêtre (Lux) et en 2022, avec Laurent Jeanpierre, La perspective du possible. Comment penser ce qui peut nous arriver et ce que nous pouvons faire (La Découverte).


Partenaires artistiques
AOC

AOC est l’acronyme d’Analyse Opinion Critique. AOC est un journal quotidien en ligne. Conçu par des journalistes, AOC a la particularité d’être écrit par des artistes, des écrivains, des chercheurs et chercheuses, et... des journalistes. C’est pourquoi c’est aussi un journal d’auteurs et autrices. Du lundi au vendredi, 3 articles longs sont publiés chaque jour, une Analyse, une Opinion et une Critique, sur des sujets d’actualité. Le samedi est consacré à un entretien et le dimanche à un texte littéraire inédit.

À découvrir également