best CSS websites
Plein écran

Avec motifs apparents #2
exposition collective
22.03 > 10.08.2014
Programmation » saison 2013-2014 » Avec motifs apparents #2
Avec motifs apparents est d’abord une invitation faite à cinq artistes pour créer ou de recréer in situ une œuvre souvent monumentale, emblématique de leur travail. S’appuyant sur l’architecture, conçue pour des espaces particuliers, ces pièces débordent souvent la surface utilisée pour interpeller les visiteurs. Leur motif est clairement apparent : il s’agit de séduire pour attirer l’attention, et de créer la tension entre le "charme" plastique de ce qui est montré et la réalité du sujet traité. Sans heurts, à peine cachées sous des œuvres d’apparat, elles nous posent néanmoins certaines questions de façon impérieuse : la régulation de la natalité dans le cadre d’une société masculinisée; l’addiction morbide pour la douceur la plus utilisée dans nos aliments; l’édification stigmatisée par l’air vicié du temps; les savoir-faire oubliés en même temps que ceux qui les ont créés ; et, enfin, l’Afrique à l’imagination durable et au développement pourtant toujours relégué.
  • HORAIRES
  • VISITES
Au programme
Pascale Marthine Tayou
Empty Gift, 2013

22.03 > 10.08
Cette sphère couverte de paquets évoque les grandes célébrations de notre société comme les anniversaires ou la fête de Noël. Mais les cadeaux n’en ont que la forme car ils sont vides : c’est donc le geste qui est célébré, non la matérialité de l’offrande. La rencontre, le don de soi, l’amour, aussi immatériels soient-ils, sont les plus beaux cadeaux que l’on puisse offrir.

Pascale Marthine Tayou est représenté par GALLERIA CONTINUA,
San Gimignano / Beijing / Les Moulins

  • incubateur
Pascale Marthine Tayou
Favelas, 2012

22.03 > 10.08
Une favela désigne un quartier pauvre au Brésil. Ces quartiers sont construits sur des terrains occupés illégalement, le plus souvent insalubres. Tayou en propose ici une image poétisée : les constructions sont des nichoirs desquels émergent des piaillements d’oiseaux. Cette oeuvre peut être considérée comme l’illustration du "taudisme", concept théorisé par l’artiste, qui invite à rencontrer l’autre « dans son dépotoir, dans son gîte le plus abject ». Peu importe le lieu : tant que cette rencontre a lieu, elle est source de beauté et de poésie.

Pascale Marthine Tayou est représenté par GALLERIA CONTINUA,
San Gimignano / Beijing / Les Moulins

  • incubateur
Pascale Marthine Tayou
Court-Circuit, 2010

22.03 > 10.08
Le sujet de Court-Circuit est la connexion tant entre les personnes qu’entre les objets, physiquement reliés par des fils électriques. Cependant le titre de l’installation sous-entend que ces relations ne sont pas toujours simples. Les différences peuvent être source d’incompréhension, mais également de dialogue et de débat. Cette oeuvre invite métaphoriquement le spectateur à s’attabler pour entrer en discussion avec l’autre tout en dépassant le chaos apparent de notre monde.

Pascale Marthine Tayou est représenté par GALLERIA CONTINUA,
San Gimignano / Beijing / Les Moulins

  • incubateur
Xavier Juillot
Déprime passagère, 2014

22.03 > 10.08
Xavier Juillot réalise des interventions urbaines et paysagères. Il conçoit des utopies urbaines en recourant à l’expérimentation des matières et des techniques. Ce plasticien remet en jeu l’espace et les bâtiments existants en intervenant grâce à son matériau premier : le vide. Ainsi l’architecture est transformée, des éléments connus apparaissent transformés, nouveaux, mêlant ainsi deux mondes, un monde onirique à une inquiétude naissante. Xavier Juillot a ainsi investi des sites classés au patrimoine mondial de l’Architecture comme la Saline royale d’Arc en Senans, des sites à l’identité visuelle très forte comme la Baie de Sydney ou des sites très marqués par leur fonction comme la Cité des Sciences de Paris Villette.

  • château d’eau
Jérémy Gobé
La Liberté guidant la laine, 2014

22.03 > 10.08
Installation entre maillage et toison, ouvrage et geste gigantesque, cette oeuvre met à l'honneur le travail, celui que l’on oublie ou qui se fait oublier. Inlassablement, le motif se répète et subit des distorsions inattendues.

Jérémy Gobé est artiste associé au CENTQUATRE-PARIS
et bénéficie du soutien de l’Académie N.A! Fund et de la Banque Neuflize OBC
avec le soutien d’Emmaüs Défi

  • atelier 0
Jérémy Gobé
Le Propre de l'homme, 2014

22.03 > 10.08
Une installation constituée de meubles recouverts de tricot, partiellement ou totalement. Comment donner une autre vie à un objet perdu, comment lui redonner corps, peut-être lui retrouver un propriétaire fantomatique.

Jérémy Gobé est artiste associé au CENTQUATRE-PARIS
et bénéficie du soutien de l’Académie N.A! Fund et de la Banque Neuflize OBC
avec le soutien d’Emmaüs Défi

  • atelier 2
Jérémy Gobé
Chairs, 2014

22.03 > 10.08
Jérémy Gobé investit une partie du mobilier du CENTQUATRE. Les assises du lieu sont investies par l'artiste à l'aide de vêtements récupérés. Leurs personnalités se dessinent, aux visiteurs de se les approprier.

Jérémy Gobé est artiste associé au CENTQUATRE-PARIS
et bénéficie du soutien de l’Académie N.A! Fund et de la Banque Neuflize OBC
avec le soutien d’Emmaüs Défi

  • espaces du CENTQUATRE
Alice Mulliez
Vestiges, 2014

05.06 > 10.08
L’oeuvre Vestiges d’Alice Mulliez prend la forme d’une immense installation faite de plusieurs tonnes de sucre cristal. Sous cette nappe de sucre déversée, apparait quelques rosaces, vestiges des temps bourgeois. Mais aussi des briques, parpaings, tout autant d’éléments architecturaux. On ne sait finalement pas si ces éléments réapparaissent ou s’ils s’enlisent pour disparaître à tout jamais. Il est ici question de décadence, d’épuisement, de gâchis, d’un cycle qui ne trouve plus les ressources pour se renouveler.

Alice Mulliez est artiste associée au CENTQUATRE-PARIS et bénéficie du soutien de l’Académie N.A! Fund. Elle est Artiste-membre de l'association PointBarre

  • atelier 1
logo un evenement teleramaa nous paris   mouvement.net
paris-art beaux-arts