Je suis la bête

texte et adaptation : Anne Sibran
mise en scène : Julie Delille

04 > 05.12.2018

dans le cadre du Festival Impatience

Enfant sauvage, Méline livre son expérience du monde civilisé après avoir été arrachée à la forêt où elle a grandi. Avec Je suis la bête, Anne Sibran compose une langue hybride à laquelle Julie Delille donne corps et où le silence a valeur de manifeste face aux fracas de la société humaine.

Complet

Tarifs

  • tarif abonné 104 6 €
  • tarif réduit 6 €
  • tarif adhérent 104 6 €
  • plein tarif 12 €
  • tarif adhérent 104
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Infos pratiques

Pass Impatience : 35 € / 30 € (réduit)
durée : 1h10

en voir plus
À propos

« Les bêtes ont le silence et les hommes ont les mots. La langue peut dire : la bête est moins que l’homme. Et la bête se tait. » C’est en connaissance de cause que Méline fait ce constat : abandonnée enfant, elle est recueillie et élevée par un animal sauvage avant de se faire capturer pour réintégrer la société des hommes. Elle découvre alors la violence de ceux-ci, la puissance de leur langue et sa pauvreté. Ses mots à elle, instinctifs, nourris par les notes subtiles de la forêt, ses bruits sourds et ses craquements, sculptent le silence, inculquent une science de l’écoute et livrent un regard sans évidences. Oui, Méline est un monstre, au sens où elle ne trouve sa place ni dans un monde, ni dans l’autre. La poésie d’Anne Sibran, mise en scène et interprétée par Julie Delille, s’empare des allégories classiques du conte pour mieux les nuancer, en même temps que les paradigmes hérités des Lumières. C’est dans le clair-obscur, toujours à la lisière, que Je suis la bête redistribue les rapports au monde dit « civilisé » et à ce que l’on considère trop vite comme son « envers », la nature.

Distribution

avec : Julie Delille
scénographie, costume, regard extérieur : Chantal de la Coste
création lumière : Elsa Revol
création sonore : Antoine Richard
collaboration artistique : Clémence Delille, Baptiste Relat
régie générale : Sébastien Hérouart

régie lumière : Pablo Roy
régie son : Jérémy Oury
graphisme : David Morel à l'Huissier
photos, teasers : Florent Gouëlou
administration : Cécile Pennetier
diffusion : Audrey Gendre

Production, soutiens

Production : Théâtre des trois Parques - Coproduction : Equinoxe / Scène nationale de Châteauroux, Théâtre de l’Union / CDN de Limoges, Abbaye de Noirlac / Centre culturel de rencontre. Avec le soutien de La maison George Sand / Centre des monuments nationaux à Nohant, et de La Pratique / Atelier de fabrique artistique à Vatan. Le Théâtre des trois Parques est soutenu par la DRAC Centre - Val de Loire, la région Centre - Val de Loire, le département du Cher et la commune de Montlouis, en Berry.