Romances inciertos, un autre Orlando

01 > 05.04.2020

dans le cadre du Festival Séquence Danse Paris

Création hybride conçue en binôme par Nino Laisné et François Chaignaud, tous deux œuvrant au confluent de plusieurs disciplines artistiques, Romances inciertos, un autre Orlando traverse les siècles et les styles sur les traces de grandes figures androgynes. Une splendide épopée musicale et chorégraphique, entre tradition et (post-)modernité.

Tarifs

  • plein tarif 25 €
  • tarif réduit 20 €
  • tarif adhérent 18 €
  • tarif abonné 18 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • mer. 01 avri. 20h30
  • jeu. 02 avri. 20h30
  • ven. 03 avri. 20h30
  • sam. 04 avri. 20h30
  • dim. 05 avri. 18h
en voir plus

Infos pratiques

durée indicative : 1h10

en voir plus
  • ouverture des ventes le 03/09/2019, ou dès aujourd'hui dans l'abonnement
réservez
Dans la presse

Cet estuaire - où se mêlent les arts et les âmes, les improvisations et les codes - fait de Romances inciertos un vertigineux précipité d’époques. François Chaignaud peut alors exposer l’étendue de son talent, lui qui est toutes les héroïnes et tous les héros d’hier et d’aujourd’hui. Et lorsque cette romance finit, à chacun d’emporter avec lui un peu de cette grâce ainsi exposée.

Philippe Noisette, Les Inrocks

À propos

À l’origine se trouvent des musiques espagnoles ayant inspiré des poèmes ou des danses qui mettent en scène des personnages à l’identité trouble en mutation constante. Apparues pour la plupart au XVIème et XVIIème siècles, ces musiques n’ont elles-mêmes cessé d’évoluer par la suite. Quelque part entre récital, ballet et show de cabaret, Romances inciertos, un autre Orlando se place ainsi sous le double signe de l’ambiguité et de la métamorphose. Dansant et chantant (en espagnol), François Chaignaud se dresse au centre de la pièce, majestueux et irrévérencieux. À ses côtés, sur un plateau cerclé de tapisseries aux motifs naturels, quatre solistes réinterprètent librement la musique originelle avec des instruments d’époques diverses – Nino Laisné assurant la direction musicale et la mise en scène. Plusieurs créatures incertaines s’incarnent et se succèdent, comme autant de (trans)figurations possibles de l’Orlando de Virginia Woolf, au gré de vivants tableaux savamment composés, aux fluctuations fascinantes.

 
Distribution

Conception, mise en scène et direction musicale : Nino Laisné
Conception et chorégraphie : François Chaignaud
Danse et chant : François Chaignaud
Bandonéon : Jean-Baptiste Henry
Violes de gambe : François Joubert-Caillet
Théorbe et guitare baroque : Daniel Zapico
Percussions historiques et traditionnelles :
David Mayoral
Création lumière et régie générale :
Anthony Merlaud
Régisseur son : Charles-Alexandre Englebert

Habilleuse en tournée : Cara Ben Assayag
Création costumes : Carmen Anaya, Kevin Auger, Séverine Besson, María Ángel Buesa Pueyo, Caroline Dumoutiers, Pedro García, Carmen Granell, Manuel Guzmán, Isabel López, María Martinez, Tania Morillo Fernández, Helena Petit, Elena Santiago
Chef peintre : Marie Maresca
Peintre : Fanny Gaudreau
Retouches images : Remy Moulin,
Marie B. Schneider
Construction : Christophe Charamond,
Emanuel Coelho

Production, soutiens

Production déléguée : Vlovajob Pru & Chambre 415. 
Vlovajob Pru est subventionnée par le Ministère de la Culture (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes) et le Conseil Régional d’Auvergne-Rhône-Alpes. Vlovajob Pru reçoit l’aide de l’Institut français pour certains de ses projets à l’étranger. François Chaignaud est artiste associé à Bonlieu Scène nationale Annecy. Nino Laisné est membre de l’Académie de France à Madrid – Casa de Velázquez.

Coproductions : Bonlieu Scène nationale Annecy et La Bâtie – Festival de Genève dans le cadre du soutien FEDER du programme INTERREG France-Suisse 2014-2020, Chaillot – Théâtre national de la Danse, deSingel — Anvers, la Maison de la musique de Nanterre, Arsenal / Cité musicale-Metz.

Soutiens : Ce projet a reçu le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Spedidam, PACT Zollverein Essen, TANDEM Scène nationale, l’Ayuntamiento de Anguiano – La Rioja, les Pépinières Européennes pour Jeunes Artistes et l’Ayuntamiento de Huesca – Aragon (résidence Park in Progress 12), et a bénéficié d’un accueil studio aux Teatros del canal à Madrid, au Centre national de la danse, à la Ménagerie de verre à Paris (Studiolab) et à El Garaje à Cadíz