remise de prix

09.12.2017

Décerné par la Scam, le CENTQUATRE-PARIS, Arte Creative et le fonds de dotation EDIS, et avec le soutien d’ANdÉa, le Prix Émergences récompense des oeuvres de fin d’études : films documentaires originaux, linéaires ou non (expérimentaux, en synthèse, animation, 3D, nouveaux médias, etc.), oeuvres numériques sonores, installations interactives, sites web ou
oeuvres virtuelles en réseaux… Le jury décernera cette année le prix Émergences au CENTQUATRE-PARIS lors de l’ouverture de l’exposition Les Faits du hasard, dans le cadre de Némo, Biennale internationale des arts numériques-Paris/Île-de-France.

Prix Émergences 2017 décerné à Ugo Arsac et Hannah Hummel.
Retrouvez les projet lauréats sur ARTE Creative.

Tarifs

entrée libre dans la limite des places disponibles

en voir plus

Horaires

  • sam. 09 déce. 17h30
en voir plus
en voir plus
Au programme

Prix Émergences 2017 (ex aequo) : Ugo Arsac pour Jouons à la Guerre

projeté en avant-première
30'14 - 2017 - École nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD)

Ce documentaire est tourné à Taïwan au sein d’un groupe de « reenacters » fascinés par la Seconde Guerre mondiale. Ces personnages en rejouent les épisodes historiques et en collectionnent les reliques avec une ferveur presque enfantine. Entre humour et absurdité ce film présente un univers paradoxal où les grands conflits historiques deviennent prétextes à l’interaction sociale et au loisir. Ceci prend tout son sens quand on pense au passé Taïwanais et à ses conflits actuels avec la Chine.

Projet de résidence : Membrane
J’imagine l’installation Membrane comme une concrétisation de la phrase de Samuel Beckett: «... je me sens qui vibre, je suis le tympan, d’un côté c’est le crâne, de l’autre le monde, je ne suis ni de l’un ni de l’autre …». Nous y découvrirons une grande surface translucide qui sépare l’espace en deux; c’est une grotte - un mur - un support dur sur lequel déambulent des images en vidéo-mapping. Nous nous trouvons entre ces parois. Mon but est d’amener le public à se questionner sur l’idée de limite, ce qui nous limite et ce que la limite contient, c’est pour moi là que l’espace sensible peut se développer.


Prix Émergences 2017 (ex aequo) : Hannah Hummel
pour If he looks like a dustman, and he walks like a dustman, he is probably a dustman ?

1h47 - 2016 - Académie des Beaux-Arts Dusseldorf

La représentation visuelle du travail de deux éboueurs est au cœur du sujet. J'explore le lien entre le travail et son esthétique publique en examinant ce que signifie travailler et vivre dans la société contemporaine.

Hannah Hummel - If he looks like a dustman, and he walks like a dustman, he is probably a dustman ?

Projet de résidence : La moitié
Le projet que je voudrais réaliser en résidence, La moitié, décrit la banlieue nord-est parisienne et son influence sur Koly, un ouvrier du textile d’origine malienne de 48 ans, qui assimile sa recherche d’une compagne à une quête identitaire.


Trois remarqués

* Julian Ratinon pour Concrétion
2'24 - 2016 - École supérieure d’art & de design Marseille-Méditerranée (ESADMM)
En partant de l'idée que la 3D permet de mettre en perspective et simuler l'instant, Concrétion est la reconstitution d’un évènement où le choc entre différents corps amenés à se percuter dans un carambolage dans lequel ils ne s’abiment pas. Ainsi, une sculpture composite prend forme à travers l’imbrication d’objets improbables où les lois de la physique ne sont pas appliquées. Nous sommes amenés à remettre en question nos anticipations et notre perception de l’image de synthèse tout en acceptant une nouvelle version de la réalité.

* Léo Baudy pour Good evening people of Mile-End, we’ve been told to get off the streets and stay in doors
6'41 - 2016 - École supérieure d'art Annecy Alpes (ESAAA)
A Montréal, Canada, les autorités sont encore à la recherche d’un homme qu’elles pensent être armé. Le film raconte une histoire policière où ma pratique du terrain est indiciaire. Je suis un filmeur, qui possède son propre protocole d'enquête. D'abord du détail jusqu'au plan large, il y a coulissement. Ma position est décentrée par rapport à la position officielle du journaliste. Plonger dans la situation crée un glissement naturel vers le trivial. Mon attention se porte sur les à-côtés, je focalise l'anecdotique.

* Ekiem Barbier, Guilhem Causse et Quentin L'Helgoualc'h pour Marlowe Drive
34'28 - 2017 - École supérieure des Beaux-arts de Montpellier Méditerranée Métropole (ESBAMA)
Marlowe Drive est un film expérimental qui explore le terrain du jeu vidéo comme contexte à la réalisation d’un documentaire. C’est dans ce paysage de cinéma hollywoodien reconstitué qu’un réalisateur se met à la recherche d’une personne à qui parler. Il cherche un pont entre la rive du réel et celle de l’imaginaire. Le protagoniste se laisse alors emporter dans le courant d’un monde chaotique qui le fascine, mais qui peu à peu, le dépasse. À travers son personnage et ses rencontres, c’est nous-mêmes qui découvrons un monde virtuel autonome étrangement proche d’une forme de réalité.


Le jury 2017 était composé de :
Véronique Aubouy, auteure et membre de la commission Écritures et formes émergentes de la Scam,
Véronique Baton, directrice artistique (Fonds de dotation EDIS),
Gilles Coudert, auteur et membre de la commission Écritures et formes émergentes de la Scam,
Jean-Jacques Gay, auteur et président de la commission Écritures et formes émergentes de la Scam,
Milène Guermont, artiste et ingénieure,
Daniel Khamdamov, chargé de programmes (Arte Creative),
Jérôme Lefdup, artiste vidéaste, réalisateur et compositeur,
Julie Sanerot, directrice de production (Le CENTQUATRE-PARIS)


Anciennement nommé Prix Jeune talent art numérique, le Prix Émergences est doté de 2.000 € par la SCAM, de 500 € en achat par ARTE Creative, d’une résidence au CENTQUATRE-PARIS ou à l'ARDENOME (ancien Grenier à Sel d'Avignon) pour la réalisation d’un nouveau projet. Cette résidence est financée par EDIS à hauteur de 3.000 €.

À découvrir également