La Rive dans le noir, une performance de ténèbres

16 > 18.01.2017

Après le triptyque composé de Princesse Vieille Reine, Le Nom sur le bout de la langue et Triomphe du temps, la comédienne Marie Vialle et l’écrivain Pascal Quignard renouvellent leur collaboration avec ce quatrième projet intitulé La rive dans le noir.

Complet

Tarifs

  • tarif plein 20 €
  • tarif réduit 16 €
  • tarif pass 104 12 €
  • tarif abonné 104 12 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Infos pratiques

Le CENTQUATRE-PARIS étant fermé le lundi, l'accès à la salle se fera excusivement par le 5 rue Curial, à partir de 18h.
Le restaurant Gand Central est ouvert les soirs de représentations.

en voir plus
Dans la presse

Pascal Quignard, Marie Vialle, accord parfait. Entre eux, c’est de l’histoire ancienne ! Douze ans déjà que l’interprète défend, sur scène, des textes de l’écrivain. Ils ont en partage le goût d’une langue précieuse et précise et celui de la musique.

Armelle Héliot, Le Figaro

À propos

Pour cette pièce créée au Festival d’Avignon le 8 juillet 2016, l’auteur de Tous les matins du monde et de Villa Amalia (parmi les textes les plus connus du grand public, parce qu’adaptés au cinéma), sera sur scène au côté de Marie Vialle, comédienne , chanteuse et violoncelliste, et de deux rapaces. Dans le noir total célébré par Tanizaki, avec un corbeau et des chouettes effraies. Chantal de la Coste signe la scénographie de cette expérience des ténèbres : « une boîte noire où actrice, oiseaux, écrivain (masques et ombres) se côtoient. Un espace où la moindre apparition ténébreuse semble d’une clarté antérieure ».

« Nous enfonçons avec délice dans les Ténèbres et nous leur découvrons une beauté qui leur est propre ». Eloge de l’ombre, Junichirô Tanizaki

Distribution

texte : Pascal Quignard
mise en scène et interprétation : Marie Vialle et Pascal Quignard
scénographie, costumes : Chantal de la Coste
lumière : Jean-Claude Fonkenel
son : Pierre Avia
masques : Cécile Kretschmar

travail voix : Dalila Khatir
travail corporel : Earline Hopkins
éducateur d’oiseaux : Tristan Plot / A Vol d’oiseaux
assistante costumes : Siegrid Petit-Imbert
régie son, vidéo : Hugues Le Chevrel
régie générale : Antoine Seigneur-Guérini
construction du décor : Atelier de la MC 93 à Bobigny

Production, soutiens

production : compagnie Sur le Bout de la langue;  coproduction Festival d’Avignon; Centre dramatique régional de Tours – Théâtre Olympia; Le Liberté–Scène nationale de Toulon, Pôle Arts de la Scène–Friche la Belle de Mai; Equinoxe–Scène nationale de Châteauroux; Festival Terres de Paroles; Le Parvis–Scène nationale de Tarbes; La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon–Centre national des écritures du spectacle / avec le soutien de la DRAC Auvergne–Rhône-Alpes et de la SPEDIDAM, avec l’aide du CENTQUATRE–PARIS et du Bois de l’Aune–Aix-en-Provence / remerciements : Théâtre de Carouge–Atelier de Genève, à la Société de lecture de Genève. Remerciements au Théâtre de Carouge–Atelier de Genève, à la Société de lecture de Genève et à Dimitri Chamblas.