Metaphoria III

Nina Beier, Adriano Costa, Rui Costa, Hans-Peter Feldmann, David Horvitz, Kenneth Goldsmith, Ana Jotta, Jeremy Millar, Pepo Salazar, Karin Sander

06.10 > 11.11.2018

Metaphoria III est le troisième volet d’une série d’expositions itinérantes en Europe qui pense l’art contemporain comme une plateforme de recherche : un dialogue entre les arts visuels et la poésie, utilisant la métaphore comme médium. Cette exposition de groupe comprend des œuvres nouvelles de deux artistes : Jeremy Millar et Pepo Salazar. Des acteurs et d’autres performeurs seront invités à y participer les week-ends. L’ensemble de ce projet de création, commissarié par Silvia Guerra, est inspiré d'un roman inédit de l’écrivain portugais Rui Costa, Dialogues d’Adam et Eve.

vernissage public samedi 6 octobre à partir de 14h

j'y serai !

 

Tarifs

  • en accès libre
en voir plus

Horaires

  • mercredi 14h - 19h
  • jeudi 14h - 19h
  • vendredi 14h - 19h
  • week-end 14h - 19h
en voir plus

Infos pratiques

fermé le lundi et mardi

en voir plus

Abonnez-vous

  • priorité de réservation
  • tarifs les plus bas
  • pass 104 offert, invitations...
je m'abonne
À propos

La poésie et les mythes s’offrent volontiers comme un mouvement de rassemblement de plusieurs temporalités, où histoire ancienne et histoire récente se télescopent. Ils nous aident à explorer nos façons de vivre ensemble, d’aménager un espace commun, « notre deux pièces quotidien » où peuvent germer les idées. Il ne s’agit pas d’analyser, de produire un discours sur l’Europe, sur l’art ou le langage, mais de condenser des images mentales dans le cadre d’une exposition. Une exposition comme un espace de questionnement : « Que fais-tu avec l'art aujourd’hui ? Où stocker ta mémoire –dans des livres, sur des disques durs ? Quelle partie de son poids veux-tu porter ? » Une exposition comme un voyage ou une maison que l’on habite ensemble. Chacune des éditions se tient dans un nouveau lieu avec son paysage et son contexte. Metaphoria III porte en soi sa propre histoire, la mémoire de son poète disparu lors de sa création et l’espoir d’un monde nouveau où l’on aurait envie de vivre ensemble, comme Adam et Eve, mais sans le serpent. 

Partenaires artistiques