L'Amour vainqueur

03 > 08.03.2020

avec le Théâtre de la Ville

Dans les décombres d’un royaume dévasté, après sept années de réclusion, une princesse part à la recherche de son amour perdu. Avec L’Amour vainqueur, Olivier Py livre son quatrième spectacle inspiré des contes de Grimm, et nous confronte à la dureté du monde. Une fable initiatique, sous forme d’opérette, en éloge à la résilience.

Tarifs

  • tarif enfant 5 €
  • plein tarif 15 €
  • tarif réduit 12 €
  • tarif adhérent 10 €
  • tarif abonné 10 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • mar. 03 mars 19h Complet
  • mer. 04 mars 15h
  • ven. 06 mars 19h Complet
  • sam. 07 mars 15h Presque complet
  • sam. 07 mars 19h30 Presque complet
  • dim. 08 mars 15h
en voir plus

Infos pratiques

à partir de 9 ans
durée indicative : 1h10

en voir plus
  • ouverture des ventes le 03/09/2019, ou dès aujourd'hui dans l'abonnement
réservez
Dans la presse

Pour sa quatrième adaptation des contes de Grimm, Olivier Py s’attache aux thèmes du désir, de la guerre et de la politique et choisit de construire son texte en alexandrins et de donner à son Amour vainqueur la forme d’une opérette miniature.

Sceneweb

À propos

Une princesse sortie de prison, un prince en souffrance et un jardinier en lutte contre le patriarcat…  Quand Olivier Py s’empare du répertoire jeunesse, il le fait sans mièvrerie et dans un but clair : « exposer la violence du monde et montrer par la littérature comment l’on peut s’en arranger et construire un destin ». Après La jeune fille sans main (1997), l‘Eau de la vie (1999) et La vraie fiancée (2008),le metteur en scène prend appui sur Demoiselle Maleen, conte des frères Grimm, qu’il écrit pour le monde d’aujourd’hui. Une opérette aux accents shakespeariens. Une fable initiatique qui met en scène les errances d’une jeune femme, à la recherche de son âme sœur, à travers un royaume ravagé par la guerre. Dans L’Amour vainqueur, on parle de féminisme, d’écologie et de domination. Des thèmes graves, traités en chanson, avec douceur et poésie, pour « se confronter au mal sans en désespérer ».

Distribution

Texte, mise en scène et musique : Olivier Py
Scénographie, costumes, maquillage : Pierre-André Weitz
Lumière : Bertrand Killy
Arrangements musicaux : Antoni Sykopoulos
Avec : Clémentine Bourgoin, Pierre Lebon, Flannan Obé, Antoni Sykopoulos
Construction décor : Ateliers du Festival d’Avignon
Confection costumes : Ateliers de l’Opéra de Limoges

Artistes

Metteur en scène au théâtre et à l’opéra, Olivier Py est depuis 2013 à la tête du Festival d’Avignon. Auteur d’une trentaine d’œuvres toutes publiées chez Acte Sud, dont Orlando ou l’impatience (2014), l’adaptation du Roi Lear (2015) et Les Parisiens (2016), il plaide aussi pour une meilleure représentation d’un registre jeunesse au théâtre. Dès 1997, il s’attèle au répertoire des frères Grimm, des contes initiatiques et non moraux qui font l’éloge de notre résistance face aux difficultés de l’existence. Olivier Py renoue aujourd’hui avec sa passion pour le romantisme allemand en livrant L...

Partenaires artistiques
Festival d’Avignon

Chaque été depuis soixante-dix ans, Avignon se transforme en forum à ciel ouvert avec un seul mot d’ordre, celui du fondateur du festival, Jean Vilar : « Redonner au théâtre, à l’art collectif, un lieu autre que le huis clos ; réconcilier enfin, architecture et poésie dramatique. » Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, la cour d’honneur du palais des Papes pouvant accueillir 2 000 spectateurs, est le berceau du festival qui investit aujourd’hui nombre d’autres lieux. De gymnases en cours, de chapelles en jardins, de carrières en églises, dans ses remparts ou hors les murs, la manifestation estivale se reconfigure chaque année en fonction des besoins des spectacles et de la venue de plus de 120 000 spectateurs. Avec Olivier Py comme directeur, le Festival d’Avignon est à la fois « gardien du patrimoine théâtral » et porteur « de nouvelles voies expérimentales ».Accueillir le lauréat d’Impatience aujourd’hui après avoir créé cette initiative en 2009 témoigne de cette confiance réitérée dans l’avenir.

Production, soutiens

Production : Festival d’Avignon
Coproduction : Opéra de Limoges, Opéra de Lausanne, Scène nationale du Sud-Aquitain (Bayonne), Théâtre Georges- Leygues (Villeneuve-sur-Lot)
Avec l’aide de : Odéon-Théâtre de l’Europe
Résidence : La FabricA du Festival d’Avignon