TIMON/TITUS

d’après William Shakespeare, mise en scène David Czesienski

10 > 26.11.2016

avec La Colline - théâtre national

Doublement primé dans le cadre du Festival Impatience 2015 (Prix du public et du jury professionnel), le Collectif bordelais revient au CENTQUATRE-PARIS avec son passionnant spectacle sur la dette. Dette à Shakespeare et aux spectateurs, dette à purger dans notre économie mondialisée ?

Une rencontre est organisée avec l'équipe artistique à l'issue de la représentation du 17 novembre.

Tarifs

  • tarif plein 18 €
  • tarif réduit 16 €
  • tarif abonné 104 12 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Infos pratiques

 Abonnement : spectacle de la liste
A+ "je suis curieux"

en voir plus
Dans la presse

Ils croient dans les forces du théâtre, ils veulent titiller les spectateurs, « mettre l’humain » au centre de tout ce qu’ils font et c’est ce qui se passe dans Timon/Titus.

Jean-Pierre Thibaudat, Médiapart

À propos

Inspiré de Titus Andronicus et de Timon d’Athènes, TIMON/TITUS s’attaque au sujet de l’endettement et à ses corollaires : cynisme, ruse, vengeance et engrenage sanglant… Les textes de Shakespeare offrent un cadre où les comédiens évoluent librement. Dette de corps et dette d’argent sont au cœur d’une histoire de famille qu’ils brossent en analogie avec celles du dramaturge anglais. Dans un château familial, quatre enfants qui viennent de perdre leur père, se réunissent pour ouvrir le testament. Mais les retrouvailles sont perturbées par l’arrivée d’un fils et d’une fille cachés…

Appréhensions et suspicions, violentes querelles intestines. Sur le plateau du collectif OS'O, on s’entretue comme dans Titus Andronicus avec une énergie de jeu débordante. On se déchire, et on échange comme dans la vie. Pour compléter leur approche du sujet, les sept comédiens empruntent aussi l’hypothèse « révolutionnaire » de David Graeber, sur l’effacement général de la dette. 

A nouveau dirigés par le metteur en scène berlinois David Czesienski, (après L’Assommoir de Zola), le collectif OS’O signe une forme scénique riche et foisonnante. Avec force et fracas, TIMON/TITUS passe de l’intime au politique en croisant différents niveaux de récits. Tragédies shakespeariennes, familiales et/ou économiques.

 

| EN MARGE DU SPECTACLE

Ce spectacle est intégré au parcours de l'exposition Soulèvements, à découvrir au Jeu de Paume du 18 octobre 2016 au 15 janvier 2017. → www.jeudepaume.org

Distribution

mise en scène : David Czesienski
assistanat à la mise en scène : Cyrielle Bloy
dramaturgie : Alida Breitag
avec : Roxane Brumachon, Bess Davies, Mathieu Ehrhard, Baptiste Girard, Lucie Hannequin, Marion Lambert & Tom Linton

scénographie et costumes : Lucie Hannequin/assistante costumière : Marion Guérin/maquillages : Carole Anquetil
musique : Maxence Vandevelde
création lumières : Yannick Anché & Emmanuel Bassibé

Artistes
Collectif OS’O

Collectif OS’O

Artiste résident

Installés à Bordeaux, Roxane Brumachon, Bess Davies, Mathieu Ehrhard, Baptiste Girard et Tom Linton ont créé le Collectif OS’O (On s’organise) en 2011. Au sortir de l’École supérieure de théâtre de Bordeaux Aquitaine (ESTBA), ces cinq comédiens ont eu envie de construire ensemble une aventure théâtrale collective. Depuis leur formation, ils ont créé trois spectacles pour salles de théâtre (L’Assommoir, 2011 ; Débris, 2012 ; Timon/Titus, 2014) et d’autres formes « tout terrain » (Il faut tuer Sammy et Retenu).

Le Collectif OS’O est en résidence de création pour son prochain spectacle Pavill...

À découvrir également
Production, soutiens

production : Collectif OS’O / coproduction : Scène nationale du Sud-Aquitain, le Carré – les Colonnes, scène conventionnée de Blanquefort et Saint-Médard-en-Jalles, le Champ de Foire à Saint-André- de-Cubzac, Espace Treulon à Bruges, OARA, IDDAC, ce projet bénéficie du Fonds d’Aide à la Création de la ville de Bordeaux, aide au projet : DRAC Aquitaine, conseil Général des Landes, la Spedidam, l’Adami, structure soutenue par le conseil Régional d’Aquitaine et le conseil départemental de la  Gironde / représentations accueillies avec le soutien de l’OARA. Collectif OS’O est en résidence de création au CENTQUATRE-PARIS. TIMON/TITUS a reçu le prix du public et du jury professionnel du Festival Impatience en 2015.