La timidité des arbres + Violences conjuguées

15 > 16.11.2016

  • au Grand Parquet puis au CENTQUATRE-PARIS

FRAGMENT(S) veut faire partager avec les compagnies programmées, ce moment particulier où le spectacle n’est pas complètement achevé, encore fragile et en questionnement. Un moment unique dans un processus de création artistique.

Tarifs

tarif unique : 10 €
billet permettant d’assister aux 2 formes de la soirée

en voir plus
en voir plus
À propos

Compagnie La Vie Brève - La timidité des arbres
de Juliette Navis (théâtre, danse et vidéo)
au Grand Parquet

Il faut grimper, s’extirper, pour voir si d’en haut le désordre paraît plus beau. Des fragments. Des corps. Des corps qui dansent parce que les mots parfois sont insuffisants. Une mémoire fragmentée parce que nos douleurs anciennes préfèrent l’amnésie. Un jeu entre ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas, parce que la réalité n’est faite que de mémoires et parce que la mémoire est fragile. Des corps qui parlent de la honte. Pour questionner ce qui reste en nous, ce qui nous habite et que nous cachons, tant bien que mal. Pour continuer à vivre. Parce que la honte est muette, secrète. Parce qu’elle est un état que l’on cache, que l’on masque. Parce que la honte est un sentiment dont on a honte.

 

Compagnie ALASKA - Violences conjuguées
de Bryan Polach et Karine Sahler (théâtre)
au CENTQUATRE-PARIS

« Et si je racontais à partir d’impros ce qui me fait le plus honte dans la vie, ce sentiment de lâcheté, parfois l’envie de tout casser, les deux conjugués. Et si mes fantômes, pour certains très très vieux, bien plus vieux que moi, venaient m’aider à raconter cette histoire. »

Un nez cassé, des témoins du passé pas toujours d’accord les uns avec les autres, une thérapeute et son pendule, des personnages venus d’un lointain passé, de la danse, du rap en live… Violences conjuguées pourrait être un concert, une performance ou une comédie décalée. Seul au plateau, le comédien explore son passé et tente de comprendre qui il est vraiment. Violences intimes et sociales se font écho.

Distribution

Violences conjuguées
un projet soutenu par le Théâtre Paris-Villette

écriture et mise en scène : Bryan Polach et Karine Sahler
accompagnement danse : Bintou Dembele
avec : Bryan Polach

La timidité des arbres
un projet soutenu par le CENTQUATRE-PARIS

mise en scène : Juliette Navis
écriture des corps : Romain Guion
à partir d’un texte de : Lorène Menguelti
collaboration à l’écriture : Juliette Navis
dramaturgie : Michel Vittoz
avec : Margot Alexandre, Laure Mathis, Valentine Vittoz, Jan Peters
vidéo : Nicolas Doremus
scénographie : Lucie Gautrain
lumière : Anthony JeanJean

À découvrir également