Espæce

07 > 13.12.2017

avec le Théâtre de la Ville

Espèces d’espaces est le titre d’un essai de Georges Perec. Espèce et Espace sont aussi deux obsessions poétiques, philosophiques et scénographiques d’Aurélien Bory.

Avec Espæce, mot-valise qui contracte les deux notions, le créateur polymorphe donne à voir les habitants lettrés d’une œuvre polysémique… En proie au jeu hasardeux d’un grand mur sur roulettes, cinq interprètes déploient des trésors de grammaires gestuelles. Rhétorique de l’enfermement, dynamique de l’échappée. D’aplatissement en contorsions, les comédiens, danseurs et acrobates rivalisent d’imagination avec la paroi mouvante.

Complet

Tarifs

  • tarif plein 28 €
  • tarif réduit 20 €
  • tarif abonné 104 15 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Infos pratiques

abonnement : spectacle de la liste
A+ "je suis curieux"

en voir plus
Dans la presse

Un spectacle sans paroles, musical, où la poésie des corps des circassiens et des comédiens se confronte au mur du fond de scène. C’est magique.

Stéphane Capron, Scène Web

À propos

Après l’installation-performance Sans objet ou le spectacle Les Sept Planches de la ruse (présentés au CENTQUATRE-PARIS en 2016), l’inventeur de formes « indisciplinaires » met à nouveau l’espèce humaine en boîte – à illusions. Espæce donne à voir un concentré d’humanité en prise aux mailles d’une scénographie atypique : les habitants lettrés d’une œuvre polysémique… Espæce est un mot-valise poétique qui contracte l’espace et l’espèce aussi chers à l’écrivain oulipien qu’au concepteur de théâtre visuel et physique. Loin de toute tentative d’adaptation littéraire, cinq interprètes apprivoisent, sur scène, la dynamique des contraintes.

En proie au jeu hasardeux d’un grand mur noir sur roulettes, Guilhem Benoît, Mathieu Desseigne Ravel, Katell Le Brenn, Claire Lefilliâtre et Olivier Martin-Salvan, déploient quelques trésors de grammaires gestuelles : dialogue avec la structure piégeante ; rhétorique de l’enfermement ou dynamique de l’échappée ? D’aplatissement en contorsions, les comédiens, danseurs et/ou acrobates débordent d’imagination face au mur mouvant, qui tord et scinde sans cesse leur antre. « Vivre, c’est passer d’un espace à un autre en essayant le plus possible de ne pas se cogner », disait Perec. Créer, pour Aurélien Bory, c’est inciter des corps à trouver leur place dans l’espace vide du plateau : aider des êtres à s’insérer, s’incorporer dans le monde, afin d’y imprimer leurs propres histoires.

Distribution

conception, scénographie et mise en scène : Aurélien Bory
interprétation : Guilhem Benoit, Mathieu Desseigne Ravel ou Nicolas Lourdelle, Katell Le Brenn ou Lise Pauton, Claire Lefilliâtre, Olivier Martin-Salvan
collaboration artistique : Taïcyr Fadel
création lumière : Arno Veyrat

composition musicale : Joan Cambon
décor
 : Pierre Dequivre
automatismes : Coline Féral
costumes : Sylvie Marcucci, Manuela Agnesini
régie générale : Arno Veyrat
régie plateau : Thomas Dupeyron, Mickaël Godbille
régie lumière : Carole China
régie son : Stéphane Ley ou Bernard Lévéjac

Médias
  • Espaece Bory © Aglae Bory
  • Espaece - Aurélien Bory © Christophe Raynaud De Lage
  • Espaece © Aglae Bory
  • Espaece © Christophe Raynaud De Lage
Artistes

Le metteur en scène Aurélien Bory a fondé la compagnie 111 en 2000 à Toulouse. Il y développe un théâtre physique, singulier et hybride, à la croisée de nombreuses disciplines (théâtre, cirque, danse, arts visuels, musique…). Son intérêt pour les sciences influence également son esthétique. Ses œuvres sont animées par la question de l’espace et s’appuient fortement sur la scénographie. Parmi ses dernières créations, on peut citer les mises en scène de Plexus (2012) avec la danseuse Kaori Ito, Azimut (2013) autour de l’acrobatie marocaine, et des opéras Le Château de Barbe-Bleue et Le ...

À découvrir également
Production, soutiens

production : Compagnie 111 – Aurélien Bory / coproduction : Festival d’Avignon ; Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées (TNT) ; Le Grand T, théâtre de Loire-Atlantique, à Nantes ; Théâtre de l’Archipel, Scène nationale de Perpignan ; Théâtre de la Ville, à Paris ; Maison des Arts et de la Culture–André Malraux de Créteil et du Val-de-Marne ; le Parvis, Scène nationale Tarbes Pyrénées / accueil en répétitions et résidences : La Nouvelle Digue-Toulouse ; la FabricA-Avignon ; TNT Toulouse ; CIRCa – Auch / La Compagnie 111- Aurélien Bory est conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication – direction régionale des Affaires culturelles d’Occitanie / Pyrénées - Méditerranée, la région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée et la Ville de Toulouse. / soutien du conseil départemental de la Haute-Garonne / Aurélien Bory est artiste invité du Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées (TNT). Aurélien Bory est artiste accompagné par le Théâtre de l’Archipel, Scène nationale de Perpignan.