Trait d’union + Man Rec

21.03.2018

  • au Musée national de l’Histoire de l’immigration

La rencontre entre les individualités est le moteur le plus puissant du processus de création qui anime les pièces d’Amala Dianor depuis l’origine de sa compagnie. Dans Trait d’union, il convie deux artistes avec une énergie explosive à se rencontrer pour la première fois. Sarah Cerneaux, danseuse interprète tonique, et le calligraphe Julien Breton maîtrise à la fois la discipline et la spontanéité, le mouvement et la peinture. Entre ces deux êtres et leur énergie propre, la danse s’imposera naturellement comme trait d’union. En confrontant leurs énergies et leurs techniques, le chorégraphe souhaite les amener à se transcender et à tendre vers une forme d’osmose, réinventant ensemble un langage commun, par-delà les frontières artistiques et stylistiques.

Man Rec emprunte son titre à une expression qui signifie « seulement moi » en wolof, langue la plus parlée au Sénégal, pays natal d’Amala Dianor. Avec ce solo, conçu et interprété par lui, le danseur / chorégraphe s’exprime ainsi explicitement à la première personne. Faisant retour vers ses origines (au sens large), il se saisit de tout ce qui le constitue en tant qu’individu et en tant qu’artiste. Dénuée de nostalgie mais emplie d’énergie, cette quête identitaire en mouvement(s) l’amène à investir les divers territoires qui fondent son univers chorégraphique - des danses urbaines à la danse contemporaine en passant par les danses africaines. De strate en strate, de geste en geste, il se dévoile peu à peu et se retrouve « seulement lui » devant le public : un fervent cheminement introspectif, tendu vers l’essence de l’être et l’enfance de l’art.

Tarifs

  • tarif réduit 9 €
  • tarif plein 12 €
en voir plus

Infos pratiques

durée : 30 mn + 25 mn

en voir plus
Distribution

Trait d’union

chorégraphe : Amala Dianor
danseuse, interprète : Sarah Cerneaux
calligraphe : Julien Breton aka Kaalam
musique : Awir Léon
lumières : Guillaume Février

 Man Rec

chorégraphie et interprétation : Amala Dianor

Production, soutiens

coproduction : CDC Pôle Sud de Strasbourg, Scènes de pays dans les Mauges, théâtre de Suresnes Jean Vilar, soutenue par le Département du Maine-et-Loire, la Région Pays de la Loire, ainsi que la SPEDIDAM.