Quelque part au milieu de l’infini

focus cultures urbaines

28 > 30.03.2017

dans le cadre de SÉQUENCE DANSE PARIS

Chorégraphe d’origine sénégalaise, Amala Dianor s’attache à faire se croiser des univers a priori éloignés les uns des autres au sein d’un même champ chorégraphique. Conçue en réaction face à un monde qui semble emporté chaque jour davantage dans une tragique spirale infernale, sa nouvelle création, Quelque part au milieu de l’infini, se fonde précisément sur la rencontre entre trois danseurs aux parcours à la fois différents et convergents : Amala Dianor lui-même, Souleyman Ladji Koné, danseur burkinabé parti du hip-hop pour aller vers d’autres styles, et Pansun Kim, danseur/chorégraphe d’origine algérienne très actif dans la scène hip-hop. Confrontant et conjuguant leurs pratiques, ils s’appuient sur un vocabulaire chorégraphique large et tonique pour se (et nous) projeter ailleurs, quelque part au milieu de l’infini. Une expérience singulièrement galvanisante.

Complet

Tarifs

  • tarif plein 15 €
  • tarif réduit 12 €
  • tarif abonné 104 10 €
  • tarif pass 104 10 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Horaires

  • mar. 28 mars 19h30 Complet
  • mer. 29 mars 19h30 Complet
  • jeu. 30 mars 19h30 Complet
en voir plus

Infos pratiques

durée : 45 min.

en voir plus
Dans la presse

Remarqué, remarquable, le danseur et chorégraphe Amala Dianor s’est distingué en tant qu'interprète hip hop et contemporain. 

Rosita Boisseau, Télérama Sortir

Distribution

chorégraphe : Amala Dianor
assistante chorégraphie : Rindra Rasoaveloson
musique : Awir Leon

avec : Souleyman Ladji Koné, Mustapha Saïd Lehlouh (en alternance avec Pansun Kim), Amala Dianor

Artistes
Dianor

Amala Dianor

Artiste associé

Danseur hip hop, Amala Dianor suit en 2000 une formation au CNDC. Il travaille par la suite comme interprète pour des chorégraphes aux univers très différents (hip hop, néo-classique, contemporain et afro-contemporaine) il obtient par la suite une reconnaissance indéniable dans le monde de la danse.
Au cours de ces années, Amala construit son écriture : il passe dʼune technique à une autre avec virtuosité, mais c’est la rencontre de ces mondes qui l’attire. Au sein du Collectif C dans C il chorégraphie (ou co-chorégraphie) et interprète ses premières pièces. En 2012 il crée "Crossroads" (2e et ...

À découvrir également
Production, soutiens

Spectacle également présenté au Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée danse de Tremblay-en-France, le 10 décembre dans le cadre du Festival Kalypso.

soutien fourni dans le cadre de l’accueil studio par le Ballet national de Marseille/ Pôle Sud - Centre de développement chorégraphique (Strasbourg)/ Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée danse de Tremblay-en-France/le Cargo Segré avec le soutien du groupe Caisse des Dépôts et consignations - avec le soutien de l'Adami et de la Spedidam