ADN Acide DésoxyriboNucléique

texte de Dennis Kelly, mise en scène de Yohan Bret

10 > 11.06.2016

  • La Colline - théâtre national

dans le cadre du Festival Impatience

Tenter de se construire dans un monde inquiétant, essayer de vivre normalement après avoir commis l’irréparable. Telle est l’ambition de nombreux personnages de Dennis Kelly.

Tarifs

  • plein tarif 28 €
  • tarif réduit 25 €
  • tarif abonné 104 20 €
  • tarif groupe + d'infos

billetterie : 01 53 35 50 00

en voir plus

Infos pratiques

Pass Impatience : 30 € / 25 € (réduit)
durée : 1h15

en voir plus
À propos

Dans Orphelins ou dans ADN, ici mis en scène par Yohan Bret, la pièce commence comme souvent par un fait divers. Un groupe d’adolescents prend un camarade de classe comme bouc émissaire, et finit un jour par "déraper". ADN retrace l’histoire de ces jeunes gens partis en forêt pour torturer l’un des leurs jusqu’à le laisser pour mort, et leur vie après ce drame. Cette pièce d’une tension inouïe (publiée à l’Arche), aborde pêle-mêle les questions du remords et de la culpabilité jusqu’à la panique ou la folie. Pose l’hypothèse du non-retour…

Après Les Lueurs de la rue Cuvier (2011), Yohan Bret crée ADN par intérêt pour les qualités littéraires du texte bien sûr : langage cru, écriture précise et incisive, en prise directe sur le monde d’aujourd’hui et dans la lignée des auteurs du courant in-yer-face qui domine la scène anglaise depuis les années 1990. Mais aussi pour parler de la jeunesse, de l’univers de l’adolescence qui tangue entre fièvre destructrice et énergie collective. Angoisse, égoïsme et violence se bousculent dans ces âmes perdues qui tentent de se construire un futur.

Distribution

mise en scène : Yohan Bret
assisté de : Léa Hernandez Tardieu
création musicale : Amine Bouzidi
création décors : Claire Saint-Blancat, Claire Daulion
création lumière : Ludwig Elouard, Rémy Surget, Yohan Bret
création vidéo : Romain Gaboriaud

sur le plateau : Yohan Bret, Laura Chapoux, Julien Cussonneau, Julie Mouchel, Manon Rivier, Augustin Roy, Victor Ginicis
aux machines : Claire Daulion, Romain Gaboriaud, Ludwig Elouard
crédits musicaux : Presque l’amour et Apoplexie

Artistes

Mise en forme en Juillet 2015, c’est pourtant un an plus tôt qu’elle a bâti son fond autour du projet ADN, deuxième mise en scène de Yohan Bret. L’idée était de parler, depuis notre place, de la jeunesse. Elle est inspirée du documentaire de Jacques Doillon et est structurée pour permettre à son directeur artistique de préciser sa fabrique, son esthétique, sa démarche, singulières avec les publics, les artistes et les institutions dès les phases de création. Sa volonté est de travailler auprès de la jeunesse, d’aller à la rencontre de nouveaux publics et de nouvelles formes d’expression. “Saup...

Production, soutiens

co-produit par Théâtre Extensible et Prodigima Films, Direction régionale des  affaires culturelles de Midi-Pyrénées, Mairie de Toulouse, Conseil  Général de la Haute-Garonne, création avec  le soutien du Centre Dramatique National de Haute-Normandie, du Théâtre Sorano - Toulouse, de la  commune de  Saint-Gaudens (31), de Mme Baratte, Mme et M. Chetrit, Mme et M. Fontaine, M. Spérandio, Mme Valade, le Service territorial éducatif de milieu ouvert à Rouen et le lycée Galilée à Franqueville Saint-Pierre.