Artiste résident du CENTQUATRE-PARIS

BIOGRAPHIE

Mathieu Desseigne-Ravel est né en 1979 à Avignon, « une ville entourée de remparts, dont le symbole est un pont qui ne mène nulle part », selon ses mots. Durant toute son adolescence, « porté par des envies d’ailleurs », il découvrira l’acrobatie et la danse hip hop dans la salle des fêtes d’une MJC locale. Poursuivant sur cette lancée, il va suivre ensuite une formation de cinq ans au Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne pour y devenir « acrobate-équilibriste-danseur ». A l’issue de cette formation, il va, par le hasard des auditions, intégrer les Ballets C de la B d’Alain Platel au sein desquels il va évoluer durant six ans. En 2006, il rejoint Nabil Hemaïzia et Sylvain Bouillet - deux compagnons  d’adolescence - pour fonder le Collectif 2 Temps 3 Mouvements, au croisement de la danse contemporaine, du nouveau cirque et du hip-hop, toutes étiquettes dont ils s’attacheront à comprendre le sens... En 2014, Mathieu Desseigne-Ravel et Sylvain Bouillet quittent le collectif pour donner naissance, avec Lucien Reynes à Naïf Production, structure hors standard, sans hiérarchie : une authentique fabrique artistique qui appréhende la création comme la résultante d’un processus entièrement collectif et qui « cultive les différences et favorise la circulation des mouvements de corps et de pensées ». Au sein de Naïf Production ils développent des projets communs, tels que Je suis fait du bruit des autres (2014), ou La Mécanique des ombres (2016), pièce et présentée au CENTQUATRE-PARIS dans le cadre de Séquence Danse 2016, et Des Gens qui dansent, pièce pour cinq acrobates dont la création est prévue en 2018. S’y élaborent également des projets porteurs de leur singularité propre. Dans le courant de cette saison, Mathieu Desseigne Ravel va ainsi entamer une réflexion autour de la question du solo La chair a ses raisons, « solos de chair plus que solos de corps » pour tenter de continuer de « comprendre ce moment ou le témoignage individuel transcende son anecdote pour nous parler de nous, fouiller cet en commun manifeste et fuyant qui nous relie tous ».

/ mise à jour : juin 2017