BIOGRAPHIE

Jacqueline Caux a participé à l’organisation de plusieurs festivals de musiques d’aujourd’hui, réalisé des courts-métrages expérimentaux ainsi que des films musicaux projetés et primés dans de nombreux festivals internationaux.

Cinéaste et écrivain, elle a publié des livres d’entretiens avec des artistes atypiques de la seconde moitié du 20e siècle. Elle a participé à l’organisation de plusieurs festivals de musiques d’aujourd’hui, réalisé des émissions de recherche pour France Culture, des petits théâtres intimes sous forme de boîtes, des courts métrages expérimentaux et des films musicaux, qui ont été projetés dans de nombreux Festivals Internationaux et dans des Musées.

Son film Les Couleurs du Prisme, la Mécanique du Temps est une promenade musicale, traitée de façon très personnelle, qui montre les liens existants entre les musiques minimalistes, répétitives, post-modernes et la techno, inspirée par l’itinéraire d’un activiste musical : Daniel Caux. Sa disparition - le 12 Juillet 2008 - a inversé les rôles, puisque ce sont ces mêmes musiciens, qu’il aura intensément accompagnés au cours de plusieurs décennies qui ont souhaité être présent dans ce film. Nous allons donc y retrouver : La Monte Young, Terry Riley, Steve Reich, Philip Glass,
Meredith Monk, Pauline Oliveros, Gavin Bryars, Richie Hawtin, et grâce à des archives, John Cage.